Radiateur électrique :
maîtrisez votre budget chauffage

Les radiateurs électriques : aujourd'hui, ils ont la cote !
Contrairement aux premières générations de convecteurs, les radiateurs électriques actuels diffusent une chaleur beaucoup plus homogène et agréable. De par leur conception et grâce à leurs systèmes de thermostats ou de programmation ils consomment sensiblement moins d'électricité.

 

Les convecteurs : économiques à l'achat, mais attention...

Les convecteurs classiques dits "grille-pain" n'ont pas que des qualités. S'ils sont particulièrement abordables à l'achat (à partir de 30 €) et faciles à installer, ils consomment davantage que les solutions de chauffage actuelles. 

Ils chauffent très rapidement, mais la chaleur diffusée est sèche et mal répartie dans la pièce. 

Ils peuvent cependant constituer être une très bonne solution pour assainir l'air des logements excessivement humides ou chauffer une mezzanine.

Les panneaux rayonnants : une chaleur homogène et rapide

A la différence d'un convecteur classique qui ne réchauffe que l'air, le panneau rayonnant émet des rayonnements infrarouges directement vers les objets, les parois, et les personnes présentes qui renvoient à leur tour la chaleur. Cette chaleur est donc bien répartie dans tout le volume de la pièce.

L'air est moins sec et la quantité d'énergie nécessaire pour un bon confort thermique est moindre.

Les panneaux rayonnants prennent peu de place car ils ont très plats et fixés au mur. Vous pouvez en trouver de très accessibles (moins de 50 €), mais pour des performances améliorées et un meilleur confort thermique il est préférable de choisir des modèles un peu plus chers, à partir de 200 €.

Les radiateurs à inertie : même éteints, ils chauffent encore !

Ces radiateurs constituent un réel progrès dans le domaine du chauffage électrique.

Leur principe est simple : leur résistance chauffe des blocs de céramique ou de fonte (on parle ici d'inertie sèche) ou un liquide caloporteur comme dans un chauffage central à eau (c'est l'inertie fluide).

La chaleur diffusée par les radiateurs à inertie est enveloppante, durable et sans à-coups. Plus économes en énergie que les convecteurs classiques, ils peuvent être réglés au quotidien dans chaque pièce grâce à leurs programmateurs, et continuent à restituer de la chaleur, même lorsqu'ils sont éteints. 

Les radiateurs à inertie ne nécessitent pas de gros travaux d'installation. Ils sont cependant plus chers que les convecteurs et panneaux rayonnants. Leur prix moyen –à partir de 400 euros pour un excellent modèle- est justifié par la qualité du confort thermique, nettement supérieure.

Les radiateurs à chaleur douce : l'inertie encore plus efficace !

Ces radiateurs à inertie nouvelle génération comprennent deux résistances. La première, qui chauffe la façade rayonnante du radiateur, a pour mission de chauffer rapidement la pièce. La deuxième résistance, intégrée à l'intérieur du radiateur, à un corps de chauffe en fonte, en aluminium ou en brique, est quant à elle chargée de  la chauffer durablement.

Les modèles les plus récents sont équipés de programmateurs évolués qui par exemple, peuvent repérer une présence humaine dans la pièce et augmenter alors automatiquement la température de chauffe.

Le prix d'un radiateur à chaleur douce est à peine plus élevé que celui d'un radiateur à inertie simple. Il procure en revanche un confort thermique incomparable et il est plus économe en énergie que tous les systèmes de radiateurs électriques.

Les radiateurs à accumulation : pour profiter du prix avantageux des heures creuses

Ces radiateurs volumineux, la plupart du temps remplis de briques réfractaires, sont programmés pour stocker la chaleur pendant les heures creuses (généralement la nuit) et la restituer de manière régulière pendant la journée.

Dans la plupart des cas, la restitution est effectuée par rayonnement, comme les panneaux rayonnants.

Pour profiter  des avantages d'un chauffage à accumulation, il est  important que votre contrat d'électricité soit défini avec l'option Heures Pleines/Heures Creuses. Le prix du kWh pendant les heures creuses, et donc les heures ou le radiateur à accumulation stocke la chaleur, est en effet 30 % inférieur à celui des heures pleines.

Les radiateurs sèche serviette : pour être bien dans la salle de bains

Les radiateurs électriques sèche serviette chauffent la salle de bains, et bien entendu aussi les serviettes qui sont posées dessus.

Ils peuvent être soufflants pour un chauffage rapide ou rayonnants pour une chaleur douce.

Quel que soit le modèle choisi, la pose d'un radiateur sèche serviette doit répondre à des normes de sécurité bien précises, notamment un espace de 60cm minimum entre le radiateur et les points d'eau de la pièce (lavabo, douche, baignoire…)

On trouve des radiateurs sèche-serviette à partir de 100 €

Je souscris à l'offre Happ-e sans engagement

Sur le même thème