Changement de puissance de compteur : à la charge du propriétaire ou du locataire ?

Que vous veniez d’emménager ou que vous soyez déjà établi dans votre logement, plusieurs raisons peuvent vous pousser à vouloir changer la puissance de votre compteur électrique. La puissance correspond à la quantité d’énergie par unité de temps qui peut transiter par votre compteur. Il est parfois difficile de savoir qui finance les dépenses liées au compteur, surtout que la réponse varie en fonction des situations. Vous voulez tout savoir sur le changement de puissance de votre compteur électrique ? Voici quelques informations qui pourraient vous être utiles !
 

 

Pourquoi changer de puissance  ?

La puissance du compteur électrique dépend de votre consommation d’énergie, elle est liée à la puissance de raccordement qui représente la puissance maximum que peut recevoir votre compteur sans disjoncter. La puissance du compteur peut ainsi être modifiée à plusieurs occasions, pour s’adapter à un changement d’énergie ou encore pour passer de triphasé à monophasé.

Il existe deux cas de figure. Soit vous réalisez que votre compteur n’est pas ou plus assez puissant parce que vos équipements consomment trop d’énergie ou que vous souhaitez agrandir votre logement. Soit votre compteur est devenu trop puissant pour vos besoins et vous souhaitez faire des économies. 

 

La démarche à suivre

Le changement de puissance de votre compteur est toujours réalisé par ENEDIS qui gère le réseau électrique français. Mais pour procéder à l’intervention, vous devez contacter votre fournisseur d’électricité qui se chargera de solliciter Enedis. 

Le coût du changement de puissance de votre compteur dépend de la demande du client, à savoir la nature de l’intervention (réglage disjoncteur, changement de disjoncteur/compteur, passage de monophasé à triphasé…) et du délai envisagé (10 jours, 5 jours, 24h etc…). La somme pour l’intervention est versée à votre fournisseur d’énergie et sera ensuite reversée par ce dernier à Enedis.

 

Les situations possibles 

Plusieurs situations sont envisageables dans le cas du changement de la puissance de votre compteur. 

Si vous emménagez, vous devrez souscrire un nouveau contrat auprès de votre fournisseur d’électricité, vous pourrez alors demander à la même occasion le changement de puissance de votre compteur. Si vous êtes déjà installé dans votre logement, il vous faudra contacter le service client de votre fournisseur d’énergie qui vous mettra en contact avec le service technique chargé de relayer vos demandes auprès du gestionnaire de réseau.

Que vous soyez propriétaire ou locataire, c’est à celui qui détient le contrat de fourniture d’électricité de financer la démarche. Généralement, le locataire ayant souscrit lui-même le contrat d’électricité doit prendre en charge les frais liés au changement de la puissance du compteur. Mais si c’est le propriétaire qui détient le contrat, c’est à lui de financer le changement de puissance !

 

Le changement de compteur

En fonction du disjoncteur de votre compteur, un simple réglage peut ne pas suffire, dans ce cas, un changement de compteur s’impose. 

Le changement de puissance peut impliquer un changement de compteur, ce cas est assez rare, mais si le compteur est trop vieux, ce dernier peut être inadapté à des changements de puissance trop importants. Si le compteur est trop vétuste ou qu’il n’est plus aux normes, c’est au propriétaire de financer le changement de compteur.

De même, le passage de triphasé à monophasé représente des travaux particulièrement coûteux et nécessite un changement total de l’installation électrique, c’est donc au propriétaire, qui se charge des gros travaux sur le compteur pour assurer le bien-être et la sécurité du locataire, de s’en occuper.

Vous avez désormais toutes les clés en main pour changer la puissance de votre compteur !
 

 

Changez pour Happ-e : -8% sur vos consommations d'électricité

Sur le même thème