Accueil > L'électricité dans votre salle de bain : des normes simplifiées

L'électricité dans votre salle de bain : plus sûre et plus simple que jamais !

 

C'est quelque chose d'assez rare pour être signalé : pour se mettre en conformité avec l'Europe, une norme française vient d'être… assouplie ! Oui, vous avez bien lu. Il s'agit d'une simplification qui rend désormais beaucoup simple et moins contraignante l'installation des divers éléments électriques d'une salle de bain : éclairage, prise électriques, radiateur chauffe serviette etc.

 

Salles de bains : enfin une norme électrique qui ne fait pas l'effet d'une douche froide !

 

prises_electriques_salle_de_bain
 

 

Depuis longtemps les normes électriques d'une salle de bain sont basées sur l'idée de volumes. La pièce d'eau est décomposée en plusieurs volumes virtuels "dessinés" autour du point d'eau principal. Pour chaque volume, certains équipements électriques sont autorisés et d'autres sont interdits.
Jusqu'à 2015, il existait 4 volumes réglementaires, ce qui rendait souvent le travail de l'installateur assez complexe s'il voulait être conforme aux normes.
Depuis, grâce à un nouvel amendement de la réglementation, ce nombre a été ramené à 3 volumes seulement, plus facilement définissables et permettant une bien plus grande souplesse.

Voici comment ce composent ces 3 volumes...

prises_electriques_salle_de_bain.jpg
 

Volume 0 c'est la zone de réception directe de l'eau : intérieur de la baignoire ou le receveur de la douche.

Volume 1 : c'est le volume de projection d'eau qui prolonge le volume 0 sur une hauteur de 2,25 m en partant du sol

Volume 2 : ce volume "virtuel" comprend tout l'espace qui entoure le volume 1 à une distance de 60cm.

… Et ce qu'ils permettent de faire

Volume 0 : zone interdite à l'électricité !
Dans ce volume on ne peut installer aucun appareillage électrique quel qu'il soit !
Seule exception: certaines baignoires à jets électriques ou à lumières. Mais celles-ci doivent être obligatoirement installées par un professionnel.

Volume 1 : encore très protégé !
Dans ce volume on peut installer des dispositifs avec un indice de protection d'eau IPx5. Parmi ces matériels :
- Des luminaires de 12 V à très basse tension (le transformateur doit alors être placé à l'extérieur du volume.
- Un chauffe-eau électrique (modèles exclusivement horizontaux, placés le plus haut possible).
En revanche, aucune prise de courant dans ce volume.

Volume 2 : un vent de liberté…
Ce volume accepte bien sûr tout ce qui est autorisé en volume 1, mais également de nombreux matériels à indice de protection IPx4 comme par exemple :
- Un radiateur sèche serviette.
- Des socles de luminaires.
- Un socle de prise de courant pour rasoir.

Au-delà du volume 2 : à vous de jouer !
Dans cet espace disponible, il n'y a plus de limitation (contrairement à la réglementation précédente). 
Vous pouvez donc envisager ici l'installation de prises de courant supplémentaires et de tout type d'appareillage : lave-linge, sèche-linge, éclairage… Une seule limite : votre imagination !

 

L'électricité dans votre salle de bains : surtout ne faites rien… sans un professionnel !

Pour des questions de sécurité, intervenir sur le circuit électrique d'un logement est toujours quelque chose de délicat qu'il est préférable de confier à des professionnels.
C'est encore plus vrai pour les pièces où l'eau est utilisée, et notamment la salle de bains. Autant vous dire qu'il faut considérer comme une obligation le recours à un spécialiste pour y envisager tout projet d'installation ou de rénovation électrique. Avouez que la promesse de moments privilégiés dans une salle de bains hyper-confortable et sécurisée en vaut la peine !

 

 

-8 % sur vos consommations d'éléctricité(1) dans la salle de bain, et partout ailleurs !
 

Sur le même thème