Un Français sur deux souffre du froid à la maison

Derrière ce chiffre impressionnant se pose la question des solutions pour y remédier

 

Froid, moi ? Souvent…

Le chiffre fait… froid dans le dos ! 56 % des Français interrogés dans une étude Opinion Way de février 2016 affirment qu'il leur arrive d'avoir froid à la maison en hiver même quand le chauffage est allumé.

Pour lutter contre cette sensation de froid deux tiers d'entre eux se couvrent plus chaudement tandis que le tiers restant augmente le chauffage.

Pas besoin d'être un expert pour expliquer la raison du phénomène : une mauvaise isolation des logements concernés. Il faut dire qu'avant 1974, aucune réglementation thermique n'existait en France. Résultat, dans les logements construits avant cette date, soit 55 % des logements actuellement sur le sol français, les déperditions importantes de chaleur sont quasiment la règle.

Outre le fait qu'une mauvaise isolation réduit le simple bien-être domestique, elle est aussi source de dépenses énergétiques supplémentaires non négligeables…

 

etude_opinion_way.jpg

 

Isoler, c'est gagner en confort et économiser de l'énergie

Examinons d'où viennent les pertes de chaleur d'une maison moyenne peu ou pas isolée, et donc tout ce qui pourrait être corrigé pour regagner en confort et en économies d'énergie :

- Le toit laisse échapper entre 25 à 30 % des fuites de la chaleur d'une maison

- Les murs laissent passer, eux, 20 à 25 % de la chaleur

- Le renouvellement de l'air et les fuites causent 20 à 25 % de la déperdition

- Les fenêtres comptent pour 10 à 15 % dans la perte de chaleur que subit une maison

(Source Ademe http://www.techmania.fr/Ademe_fiches/isolation.pdf)

- Chacun de ces "lieux de passage" peut naturellement être isolé :

 

La toiture

Si vous habitez une maison individuelle, l'isolation thermique de la toiture et des combles est sans conteste le premier chantier à prévoir

C'est l'isolation la plus rentable, car les économies d'énergie générées sont parmi les plus importantes. Elle est de plus relativement peu coûteuse et simple à mettre en œuvre

 

Les murs

Leur isolation peut se faire à l'extérieur ou à l'intérieur…

 

Les fenêtres

C'est peut-être le type d'isolation le plus connu et le plus apprécié, car ses effets sur la conservation de la chaleur et l'isolation phonique des pièces sont immédiatement ressentis.

Selon l'état ou le type de vos fenêtres, vous pouvez envisager leur remplacement total ou partiel, ou poser un survitrage sur vos fenêtres actuelles. Dans d'autres cas, par exemple dans un secteur protégé, il est possible de créer une deuxième fenêtre à l'intérieur.

 

Isolation : des aides pour tous !

L'isolation thermique des logements s'impose comme l'un des enjeux majeurs de la transition énergétique. Pour vous aider à isoler votre maison ou votre appartement, diverses aides financières de l'État existent :

- Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) : Il vous permet de déduire de votre impôt sur le revenu 30 % des travaux engagés.

- L'éco prêt a taux zéro : C'est un prêt de 30 000 € maximum accessible sans conditions de ressources pour vous aider à financer de travaux définis par les textes comme devant atteindre une «performance énergétique globale ». Les travaux d'isolation rentrent naturellement dans le cadre de cette condition.

- La TVA à taux réduit : Vous bénéficiez d'un taux de TVA de 5,5 % pour vos travaux d'isolation.

- Les aides de l'Anah : Sous certaines conditions (notammement plafond de ressources), vous pouvez bénéficier d'une aide de l'ANAH, Agence Nationale de l'Habitat, pour vos travaux d'isolation).

 

Découvrez l'offre Happ-e !

Sur le même thème