Quelle est la consommation d'une plaque à induction ?

Quelle est la consommation d'une plaque à induction ?

Mise à jour le 12/08/2020
Les éco-gestes
De plus en plus répandues, les plaques à induction ont l’avantage d’allier économie d’énergie et esthétisme. Si leur coût à l’achat peut parfois être plus élevé que celui d’autres équipements, la consommation des plaques à induction au quotidien est, quant à elle, plutôt avantageuse.

 

Une plaque à induction, comment ça fonctionne ?

 

Si elles peuvent être constituées de quatre zones de cuisson, à l’image des gazinières, les plaques à induction se déclinent en plusieurs modèles afin de s’adapter à vos besoins. Elles ont la particularité de ne réagir que face à certains matériaux, comme le métal. En effet, les plaques contiennent des électroaimants. Ces derniers créent un champ magnétique qui heurte les molécules composant le fond des ustensiles, ce qui crée de la chaleur. Elles sont dotées le plus souvent d’un bandeau de commande tactile, pour optimiser leur utilisation.

 

Les plaques à induction, plus rapides et économiques

 

consommation_plaque_induction

La consommation des plaques à induction est l’un de ses premiers avantages. La puissance d’une plaque à induction va de 2 000 à 3 000 W, alors que celle des autres plaques électriques varie entre 1 000 et 2 000 W. Elles ont un temps de chauffe plus rapide qui permet une consommation moins importante. Par exemple, une plaque à induction utilise en moyenne 150 W/h pour porter 2 litres d’eau à ébullition en 4 minutes, alors que des plaques en fonte mettront 10 minutes à atteindre le même résultat, en utilisant 250W/h. Avec l'offre d'électricité happ-e, elles permettent donc une réelle économie d’énergie, mais aussi de temps. La consommation des autres plaques électriques est donc en moyenne plus importante. Si vous êtes pressé en cuisine, elle permet même d’opter pour une option booster, qui concentre l’énergie sur un seul foyer et en augmente ainsi la puissance maximale. Un autre argument de taille peut faire pencher la balance en sa faveur : la sécurité domestique. Comme elle ne réagit qu’au contact de matériaux tels que le métal, on ne peut pas se brûler en y posant la main. Enfin, les fabricants redoublent d’imagination pour rendre leur utilisation plus simple et plus agréable. Boutons tactiles, fonction antidébordement ou encore minuteur automatique… Les différents modèles sont de plus en plus complets tout en restant esthétiques.

 

Un coût à l’achat plus important

 

Il reste cependant quelques domaines dans lesquels les autres types de plaques électriques gardent l’avantage. Tout d’abord, les plaques de cuisson à induction sont généralement plus chères à l’achat. Même si à long terme elles permettent une certaine économie d’énergie, elles demandent donc un investissement plus important. Un autre point noir est la consommation d’une plaque à induction en veille. En effet, elle consomme en continu une petite quantité d’électricité, à moins qu’elle ne soit complètement éteinte. Enfin, il est indispensable de s’équiper d’ustensiles adaptés. En effet, le fond de la casserole ou de la poêle devra être plat et assez épais, sinon les plaques ne se mettront pas en marche. Il faut donc bien vérifier leur compatibilité avec une plaque à induction, indiquée grâce à une mention ou à un petit pictogramme, avant d’acheter des ustensiles.