Quel est le prix d’un plancher chauffant électrique ?

Quel est le prix d’un plancher chauffant électrique ?

Mise à jour le 12/08/2020
Les éco-gestes
Discret et performant, le plancher chauffant électrique peut avoir des coûts d’installation variables. Généralement assez élevés, ils peuvent être avancés ou réduits grâce à des aides de l’Etat. Les coûts de fonctionnement peuvent varier mais sont toujours moins importants que ceux des autres types de chauffages électriques.

 

Qu’est-ce qu’un plancher chauffant électrique ?

 

Les planchers chauffants électriques sont des chauffages au sol qui fonctionnement à l’électricité. Ils bénéficient alors de tous les avantages du chauffage électrique, notamment un prix plus stable du kWh et une grande durabilité des équipements. 

 

Dissimulé dans le plancher, ce système de chauffage permet de répartir la chaleur sur toute la surface au sol et ensuite de la transmettre aux objets, meubles et parois de votre pièce, qui la restitueront doucement. Le plancher chauffant s’appuie sur un émetteur de chaleur qui prend la forme d’un câble. Il est entouré, en-dessous, de plaques isolantes, et, au-dessus, du revêtement de sol. L’isolation du sol porteur s’accompagne également d’une isolation des parois, c’est-à-dire les murs, sur une hauteur de 10 à 20 cm.

 

Par-dessus le câble chauffant, une chape est coulée ou bien des plaques sèches peuvent être installées avant que le revêtement de sol ne soit ajouté. Avec certains câbles, il est aussi possible de poser directement le revêtement de sol sans avoir à utiliser de recouvrement. Généralement, cette méthode de pose est utilisée dans le cadre de rénovations avec l’installation d’un système de chauffage rayonnant. Pour compléter le plancher chauffant, un thermostat déporté est ajouté. Il permet de régler la température et de contrôler l’ensemble du système de chauffage au sol.

 

Très esthétique grâce à sa discrétion, le chauffage au sol électrique diffuse une chaleur douce et agréable qui se répartit de façon homogène dans votre logement. De plus, il permet un gain de place au mur qui laisse l’espace disponible pour votre mobilier.

 

Le coût de l’installation

 

 

plancher_chauffant_electrique

Le coût de l’installation d’un chauffage au sol électrique varie en fonction de divers éléments. Toutefois, on peut estimer qu’en moyenne son coût, au m², oscille entre 40 et 100 €. Cela comprenant à la fois l’achat des éléments et la pose du système. Le coût de la pose varie généralement assez peu d’un professionnel à un autre, le coût de l’installation change donc plutôt en fonction des matériaux et équipements utilisés. Cela comprend notamment le type de revêtement de sol. Ainsi, un revêtement en linoléum fera baisser la facture, en comparaison à un revêtement en parquet ou en carrelage. Il faut également prendre en compte le type de plancher chauffant électrique utilisé. Les coûts sont ainsi différents si le système est de type rayonnant ou à accumulation. Bien entendu la puissance du câble chauffant est elle aussi déterminante pour le coût d’installation, tout comme la nature de l’isolant utilisé. 

 

Il va de soi qu’il est possible de poser soi-même son chauffage au sol électrique, cela permet donc une économie sur le coût global de l’installation, mais encore faut-il en avoir les capacités...

 

Le coût de fonctionnement

 

Les planchers chauffants électriques vous aident à mieux maîtriser vos factures énergétiques de chauffage. En effet, s’appuyant sur l’énergie électrique pour chauffer votre logement, ils vous permettent de bénéficier d’une stabilité du prix au kWh plus grande que les chauffages au gaz ou au fioul. En revanche, le coût de fonctionnement va largement dépendre de l’offre d'électricité que vous choisirez. Pour les planchers chauffants à accumulation, il est notamment avantageux d’opter pour une offre avec heures creuses et heures pleines pour faire baisser la facture de fonctionnement. Ainsi, le plancher pourra chauffer à moindre coût lors des heures creuses, la nuit notamment, et restituer la chaleur accumulée durant les heures pleines. Une telle offre à moins d’intérêt avec un chauffage rayonnant qui fournit une chaleur immédiate. 
Avec un tel système l’économie est réelle, on considère qu’un chauffage au sol électrique permet de baisser la température de 2°C pour un confort équivalent. Cela correspond en fait à une économie moyenne de 14 % du montant de votre facture habituelle, sans système de chauffage au sol.

 

Comparaison avec les tarifs des autres types de chauffages

 

En matière de chauffages électriques, il existe une grande diversité de systèmes. En dehors du plancher chauffant on retrouve donc les convecteurs, les panneaux radiants, les radiateurs à accumulation, à chaleur douce et à inertie. Ces derniers sont, tous, moins coûteux que les planchers chauffants. Ainsi, on trouve des convecteurs très bon marché à partir de 30 € et leur tarif maximal ne dépasse pas les 300 €. Les panneaux radiants sont légèrement plus coûteux mais restent abordables avec des tarifs variant entre 100 et 1000 €. Pour les radiateurs, le tarif est lui compris entre 300 € pour les modèles les moins coûteux (à chaleur douce) et 2000 € pour les plus onéreux (à accumulation). Côté coût de fonctionnement, tous ne sont pas égaux. Ainsi, les convecteurs sont gourmands en énergie alors que les radiateurs à accumulation consomment peu. Quoi qu’il en soit, la facture d’énergie sera toujours plus élevée qu’avec un plancher chauffant électrique.

 

Les aides et crédits d’impôts

 

Afin de vous aider à réduire les coûts liés à l’installation d’un plancher chauffant électrique dans un logement ancien (du moins non neuf), l’Etat a mis en place certaines aides et subventions. Cela s’inscrit dans le cadre d’une démarche de soutien aux travaux permettant de meilleures performances énergétiques.

 

Certaines conditions sont toutefois à respecter, ainsi ces travaux doivent être réalisés dans votre résidence principale et l’entreprise en charge de ces travaux doit être certifiée RGE.

 

Vous pouvez tout d’abord bénéficier d’un éco-prêt à taux zéro pour financer les travaux dans votre logement construit avant le 1er janvier 1990.

 

Vous avez également la possibilité de bénéficier d’aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) pour vos travaux d’installation d’un chauffage au sol électrique. Ces aides fonctionnent uniquement pour les travaux représentant un montant minimal de 1500 €.

 

Enfin, un Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) peut être accordé pour l’installation d’un plancher chauffant électrique. Cela ne peut en aucun cas s’appliquer sur le coût de la pose. Ainsi, le crédit d’impôt ne concerne que certains matériels utilisés, ce qui représente déjà un certain coût. Il s’applique alors sur le prix TTC de ces matériels, à condition que les travaux soient réalisés par une entreprise certifiée RGE et que le logement soit occupé à titre de résidence principale. Concrètement, un montant équivalent à 30 % du coût des matériaux et équipement concernés est déduit de votre impôt. Si la somme dépasse le montant de ce dernier ou bien si vous êtes non imposable, cette somme vous est directement reversée, intégralement ou en partie.

 

D’autres aides peuvent également être accordées au niveau régional, par exemple. Puis si vous voulez vraiment réduire votre facture, souscrire à happ-e c’est – +80%(1) toute l’année !