Combien coûte un radiateur basse température ?

Combien coûte un radiateur basse température ?

Mise à jour le 14/08/2020
Comment ça marche ?
Parfois méconnu, le radiateur basse température a plusieurs avantages et peut permettre, entre autres, de réaliser de réelles économies d’énergie. Quel est le prix d’un radiateur basse température ? Quelles sont les aides financières pour un tel achat ? Quels sont les différents modèles de radiateurs basse température ? happ-e répond à toutes vos questions sur le sujet

 

Qu’est-ce qu’un radiateur basse température ?

 

Un radiateur basse température est un radiateur à eau, semblable aux modèles traditionnels. Son fonctionnement est donc le même. De l’eau chaude circule dans le radiateur, ce qui permet de réchauffer l’air ambiant. Cependant, l’eau circulant dans un radiateur classique, et donc à haute température, a une température qui se situe entre 70 et 90 degrés, alors qu’un radiateur basse température aura une eau chauffée entre 45 et 50 degrés. Malgré cette différence de degrés, le chauffage basse température assure le même confort thermique qu’un modèle classique, car il a un volume supérieur, ce qui lui permet d’avoir plus de surface en contact avec l’air. Un des exemples les plus connus de chauffage à basse température est le chauffage au sol, qui fait circuler de l’eau chaude sous le plancher du logement. Il est important de noter que pour optimiser l’utilisation d’un radiateur basse température et avoir un rendement optimal, il faut le coupler avec une chaudière basse température, une pompe à chaleur basse température, ou encore une chaudière à condensation.

 

Les avantages d’un radiateur basse température

 

radiateur_basse_temperature_prix

Si son prix d’achat peut se révéler plus élevé que celui d’un radiateur à eau traditionnel, le radiateur basse température a plusieurs avantages qui peuvent faire une vraie différence. Tout d’abord, comme les radiateurs électriques basse consommation, il permet de consommer beaucoup moins d’énergie. En effet, l’eau est chauffée à une température inférieure. Cela permet de faire de réelles économies, et donc de voir sa facture d’énergie baisser de façon significative, surtout si vous en profitez pour choisir une offre d'électricité adaptée à vos besoins et avec des prix avantageux. Et cela, tout en ayant un impact environnemental moins important. De plus, ce type de radiateur diffuse la chaleur de façon plus uniforme, et prodigue donc un certain confort thermique.

 

Les différents modèles des radiateurs basse température

 

Comme pour les radiateurs électriques, il existe différents modèles de radiateurs basse température. Une des caractéristiques principales est le matériau dans lequel il est fait. Il peut être en fonte, en acier ou en aluminium. S’il est en fonte, l’inertie et le confort thermique seront excellents, et il aura une durée de vie plus importante. Ce matériau est d’ailleurs à privilégier dans les bâtiments plus anciens. Il pourra cependant se montrer encombrant, car les modèles en fonte sont plutôt massifs et pèsent lourd. Les modèles en acier ont des prix plus abordables, et il est possible d’en trouver de différentes tailles et couleurs. Leur température monte aussi plus rapidement, mais leur longévité est moins importante. Enfin, on retrouve les mêmes avantages chez les radiateurs basse température en aluminium que chez ceux en acier, mais il faut faire attention, car les modèles en aluminium ne sont pas compatibles avec les modèles en acier et en fonte. D’autres caractéristiques varient aussi selon les modèles. Par exemple, certains radiateurs basse température sont plus efficaces, car ils bénéficient d’un système de régulation intelligent.

 

Le prix d’un radiateur basse température et les aides financières

 

Le prix d’un radiateur basse température varie selon le matériau utilisé, mais aussi les différentes options intégrées, ses dimensions ou encore son design. En règle générale, le prix d’un radiateur basse température est supérieur à celui d’un radiateur à eau classique. Il peut aller de 150 à plus de 1 000 euros. Un investissement conséquent, d’autant plus qu’il est conseillé de remplacer tous les radiateurs de son logement par des radiateurs basse température si on opte pour cette solution, et que cette installation doit être faite par un professionnel. Heureusement, il existe des aides financières qui peuvent faire pencher la balance, d’autant plus qu’il faut prendre en compte les économies d’énergie qui seront réalisées au quotidien. Il est par exemple possible de bénéficier de la TVA à taux réduit, qui vous permet de ne payer que 5,5% de TVA, au lieu des 20% habituels, lors de l’achat de cet équipement. Crédit d’impôt, subvention Anah, primes énergie… La transition énergétique a aujourd’hui le vent en poupe et l’État français multiplie les initiatives dans ce sens. Il ne faut donc pas hésiter à se tenir au courant des évolutions des aides existantes, au niveau national comme local, car cela pourrait bien vous permettre d’économiser plusieurs centaines d’euros.