Calculer la consommation énergétique d'un logement

Calculer la consommation énergétique d'un logement

Mise à jour le 20/10/2020
Comment ça marche ?
Éclairage, nombre d’appareils électriques, chauffage, qualité de l’isolation... Il peut sembler difficile de ne rien oublier et de tout prendre en compte à sa juste valeur lorsqu’on cherche à calculer la consommation énergétique de son logement. De la méthode 3CL à la lecture des classes de consommation, plusieurs astuces vous permettent de connaître votre consommation d’énergie... pour mieux la diminuer !

 

Calculer votre diagnostic de performance énergétique avec la méthode 3CL de l'ADEME

 

Qu’est-ce que le diagnostic de performance énergétique (DPE) ?

 

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un document à joindre obligatoirement au dossier de vente ou de location d’un logement, que la transaction se fasse entre particuliers, par une agence ou par un courtier immobilier. Il a pour but d’informer le futur acheteur ou locataire sur sa consommation énergétique (étiquette énergie), ainsi que sur sa production de gaz à effet de serre (étiquette climat). C’est donc au propriétaire ou au bailleur de faire réaliser le DPE d’un logement. Ce diagnostic est valable 10 ans(1), mais doit être mis à jour si des travaux de rénovation énergétique sont effectués avant : remplacement des fenêtres, isolation du toit, changement du système de chauffage...

 

L’utilité de la méthode 3CL

 

eco-house

 

Derrière le sigle de "méthode 3CL" se dissimule une formulation plus claire : "calcul de la consommation conventionnelle des logements".

 Il s’agit donc d’une méthode permettant de comparer la consommation énergétique de tous les logements entre eux, afin que toute personne puisse acheter ou louer un logement en sachant à quel impact écologique et à quelles dépenses énergétiques s’attendre. La méthode de calcul repose nécessairement sur des hypothèses de base :

 

  • le logement est occupé en continu le week-end, et de 18 h à 10 h en semaine ;
 
  • le logement est inoccupé pendant une semaine en hiver et deux semaines en été pour vacances ;
 
  • en période de chauffe, le logement est chauffé à 19 °C le jour et 17 °C la nuit.

 

La consommation d’eau chaude sanitaire est ajoutée selon des calculs standards. Est également prise en compte la moyenne des données climatiques de chaque département sur 30 ans.

Le total de la consommation d’énergie est ensuite divisé par la surface du logement, ce qui donne lieu à une note matérialisée par une lettre et une couleur. On obtient ainsi les sept classes énergétiques bien connues, qu’on retrouve également pour les voitures ou les appareils électroménagers :

 

 

Classes de consommation

Consommation d’énergie associée (en kWhEP/m2/an(2))

A

< 50

B

51 à 90

C

91 à 150

D

151 à 230

E

231 à 330

F

331 à 450

G

> 450

 

Estimez votre consommation énergétique, pour savoir où se situe votre logement et évaluer les économies que vous pourriez réaliser en adoptant quelques habitudes simples, mais aussi pour obtenir un contrat adapté à vos besoins !

 

La méthode 3CL n’est utilisée que pour attribuer des classes de consommation aux logements construits après 1948. Si le logement est plus ancien, le diagnostic de performance énergétique (DPE) se fait à partir des factures. C’est également cette méthode qui prévaut si le logement est équipé d’un système de chauffage collectif.

 

Les classes de consommation d'un logement

Quelle est la consommation d'un appartement ?

 

Toutes énergies confondues, la consommation énergétique des appartements en France métropolitaine s’est élevée en moyenne à 125,897 TWh PCI en 2018(3), pour un parc comprenant un peu plus de 12 650 000 appartements. Un appartement consomme donc environ 17 000 kWh par an.

 

Pour une isolation moyenne et un appartement occupé par 2 personnes, la consommation énergétique s’élève à environ :

 

  • 2 850 kWh pour un studio de 20 m2 ;
 
  • 3 950 kWh pour un studio de 30 m2.

 

Lorsque l’appartement est occupé par 3 personnes, on atteint les consommations moyennes suivantes :

 

  • 5 000 kWh pour un appartement de 40 m2 ;
 
  • 6 100 kWh pour un appartement de 50 m2.

 

N’hésitez pas à compiler vos propres factures afin d’obtenir des chiffres précis et personnalisés.

 

Quelle est la consommation d'une maison ?

 

La consommation énergétique des maisons occupées comme résidence principale en France métropolitaine en 2018 s’élevait à 298,669 TWh PCI pour 16 385 000 logements de ce type(3). Pour une maison de 100 m2 occupée par 3 ou 4 personnes, sa consommation d’énergie se monte à environ 11 500 kWh par an pour une isolation de qualité moyenne. Pour 120 m2 et 5 occupants, elle atteint environ 13 650 kWh.

 

Les bons réflexes pour réduire sa consommation d'énergie

 

La consommation d’énergie d’un logement représente environ 8,5 % du budget annuel d’un ménage(4). Elle se répartit selon 4 postes :

 

  • le chauffage ;
 
  • la production d’eau chaude sanitaire ;
 
  • la cuisson ;
 
  • l’électricité spécifique (électroménager et multimédia).

 

Ce dernier poste ne cesse d’augmenter, et le chauffage reste un poste important, représentant 59 % des dépenses d’énergie. Heureusement, plusieurs astuces permettent de réduire sa consommation d’énergie et de faire des économies.

 

Heures pleines/heures creuses

 

Le système des heures pleines et des heures creuses et une option que vous pouvez choisir au moment de souscrire à un contrat d’électricité. Les plages horaires sont imposées, mais permettent de bénéficier d’un tarif réduit durant les heures creuses. En faisant fonctionner vos appareils électriques les plus énergivores durant ces plages horaires, grâce au départ différé du lave-vaisselle ou la programmation du chauffage par exemple, vous diminuez votre facture d’électricité.

 

Consommation énergétique liée au chauffage

 

Diminuer sa consommation d’énergie liée au chauffage est simple : baissez la température demandée de 1 °C, et vous économiserez 7 % d’énergie !(5). Si vous vous chauffez avec des radiateurs, il est également recommandé de répartir leur puissance équitablement dans une pièce. Ainsi, mieux vaut trois radiateurs de 1 000 W dans un salon de 60 m2 qu’un seul radiateur de 3 000 W. Si vous le pouvez, changez de mode de chauffage pour passer à un chauffage au bois ou au gaz, qui sont les énergies les moins onéreuses du marché, voire à la pompe à chaleur, qui puise les calories dans l’air. Enfin, il est conseillé de souscrire à un contrat d’électricité et de gaz. Vous aurez ainsi sous les yeux toutes vos consommations d’énergie, et pourrez mieux suivre leur évolution, pour les gérer plus efficacement.

 

Consommation énergétique d'un chauffe-eau

 

Faire des économies d’énergie avec son chauffe-eau, c’est d’abord choisir un appareil que l’étiquette des classes de consommation situe en A, A+, A++, A+++ ou, mieux encore, un système d’accumulation à condensation ou un chauffe-eau thermodynamique. C’est ensuite entretenir régulièrement son chauffe-eau, afin d’éviter une surconsommation liée à l’entartrage ou aux fuites. Vous pouvez ainsi économiser 8 à 12 % d’énergie(6). Enfin, isoler la tuyauterie ou le ballon permet d’économiser 30 à 40 % d’énergie(7).

 

Consommation énergétique des plaques de cuisson

 

La cuisson représente environ 8 % de la consommation énergétique d’un foyer. Les plaques de cuisson consomment en moyenne près de 150 kWh/an. Opter pour des plaques de cuisson par induction permet de faire environ 25 % d’économies par rapport aux plaques électriques(8), grâce à son haut rendement : 90 % de l’énergie utilisée sert vraiment à chauffer la poêle, contre 60 % avec des plaques au gaz.

 

Consommation énergétique liée à l'électroménager et l'éclairage

 

Plusieurs astuces simples permettent de diminuer sa consommation d’énergie liée à l’éclairage :

 

  • éteindre la lumière dès qu’on quitte une pièce ;
 
  • opter pour des ampoules LED ;
 
  • opter pour un variateur d’intensité.

 

Quant à l’électroménager, le conseil le plus pertinent consiste à choisir des appareils avec les meilleures classes de consommation et à les faire fonctionner pendant les heures creuses, sans oublier de les débrancher soigneusement dès que vous ne vous en servez pas.

 

Comment faire des économies d’énergie ?

 

Pour des économies d'énergie plus globales, il est notamment recommandé d'envisager des travaux de rénovation énergétique, en particulier sur le système de chauffage et l'isolation. En isolant par exemple votre toit, vous pouvez faire jusqu’à 25 à 30 % d’économie d’énergie. En isolant les murs, le gain s’élève à 20 à 25 %(9). Dans le domaine du chauffage, les récentes chaudières à condensation offrent 25 à 30 % d’économie d’énergie par rapport aux appareils fabriqués il y a 25 ans(7).

 

Il est en effet essentiel de s’équiper de matériels récents et de se fier aux labels de qualité énergétique :

 

  • HQE et THQE, "(très) haute qualité énergétique" : label récompensant l’écoconstruction en tenant compte de son bilan énergétique complet ;
 
  • Effinergie+ : attribué aux bâtiments consommant moins de 50 KWh/an (classe énergétique A) ;
  •  

  • Passiv’Hous et Minergie : labels reconnus à l’échelle européenne.

 

En habitant dans un logement certifié par l’un de ces labels, vous avez l’assurance de faire des économies d’énergie tout au long de l’année.

 

(1) https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F16096

 

(2) https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/fiche-les-etiquettes-environnementales.pdf (page 17)

 

(3) https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/consommation-denergie-par-usage-du-residentiel?rubrique=&dossier=168

 

(4) https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/infographie-economiser-eau-energie-2019.pdf

 

(5) https://multimedia.ademe.fr/infographies/infographie_mieux_se_chauffer/

 

(6) https://www.ademe.fr/entreprises-monde-agricole/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-commerces/dossier/leau-chaude-sanitaire-boutiques/optimiser-poste-deau-chaude-sanitaire

 

(7) https://www.ademe.fr/entreprises-monde-agricole/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/chauffage/saviez

 

(8) https://www.happ-e.fr/espace-public/actualites/les-eco-gestes/quelle-est-consommation-dune-plaque-induction.html

 

(9) https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-isoler-sa-maison.pdf (page 3)

Calculer la consommation énergétique d'un logement

Navigateur obsolète

Votre navigateur est trop ancien ou non supporté et ne permet pas de naviguer sur le site happ-e.fr.

Nous vous invitons à le mettre à jour.

jusqu'à -10%
sur l'électricité et le gaz

J'en profite

Offre d'électricité à prix de marché happ-e 2ans : Les clients souscrivant à l'offre happ-e électricité dont la puissance souscrite est comprise entre 6 et 36kVA bénéficient d'un prix de -10% la première année par rapport au prix HT du kWh du tarif réglementé de l'électricité, et ceux dont la puissance souscrite est égale à 3kVA bénéficient d'un prix de -2% la première année par rapport au prix HT du kWh du tarif réglementé de l'électricité puis bénéficient pour toute puissance souscrite de 3 à 36 kVa du prix du tarif réglementé la deuxième année, sous réserve d'être à jour de leurs obligations. Prix en vigueur au mois de septembre 2020. Offre électricité indexée sur le tarif réglementé de l’électricité. Disponible pour toute puissance souscrite de 3 à 36 kVA, pour tout lieu de consommation situé en France Métropolitaine, hors Corse, sur les zones géographiques où ENGIE commercialise des contrats de vente d’électricité auprès des clients particuliers.

 

Offre gaz naturel à prix de marché happ-e 2 ans : offre indexée sur le tarif réglementé de gaz naturel (prix hors évolution des Impôts, taxes et contributions de toute nature) disponible pour toute consommation annuelle comprise entre 0 et 300 000 kWh, pour tout lieu de consommation situé en France Métropolitaine, hors Corse, sur les zones géographiques où ENGIE commercialise des contrats de vente de gaz naturel auprès des clients particuliers. Les clients dont la plage de consommation prévisionnelle est (i) inférieure à 30 000 kWh bénéficient la première année d’un prix de -10% sur le montant de leurs consommations (prix du kWh HTT) par rapport au prix du kWh HTT du tarif réglementé de gaz naturel, applicable selon la commune du client et sa plage de consommation ; (ii) égale ou supérieure à 30 000 kWh, bénéficient la première année d’un prix de -4% sur le montant de leurs consommations (prix du kWh HTT) par rapport au prix du kWh HTT du tarif réglementé de gaz naturel, applicable selon la commune du client et sa plage de consommation, sous réserve d'être à jour de leurs obligations ; la deuxième année, quel que soit la plage de consommation prévisionnelle, le prix de leurs consommations HTT est au même niveau que le prix du kWh HTT du tarif réglementé de gaz naturel, sous réserve d’être à jour de leurs obligations. Le prix de l’abonnement HTT de l’offre Gaz happ-e 2 ans est au même niveau que l’abonnement HTT du tarif réglementé de gaz naturel selon la commune du client et sa plage de consommation.

 

Offre électricité verte happ-e : Les clients souscrivant à l'offre happ-e électricité bénéficient d'un prix de -2% pendant 2 ans par rapport au prix HT du kWh du Tarif Réglementé de l'électricité, sous réserve d'être à jour de leurs obligations. Offre de marché électricité 2 ans, indexée sur le prix HT de l’abonnement et du kWh du Tarif Réglementé de l’électricité. Offre disponible pour toute puissance souscrite de 3 à 36 kVA, pour tout lieu de consommation situé en France Métropolitaine, hors Corse, sur les zones géographiques où ENGIE (anciennement GDF SUEZ) commercialise des contrats de vente d’électricité auprès des clients particuliers. Electricité verte certifiée par des Garanties d'Origine.

 

Save your energy : Economisez votre énergie

 

Souscription en 1 minute : Consacrez une minute pour prendre en photo votre compteur et communiquez vos coordonnées à happ-e. happ-e vous enverra votre proposition de contrat à accepter électroniquement.

 

Aucune intervention, aucun frais : En cas de changement de fournisseur pour votre logement actuel, aucun frais ne s'applique. En cas d'emménagement, des frais de mise en service s'appliquent.

 

Service client disponible : Par tchat du lundi au samedi de 9h à 18h, par téléphone, du lundi au vendredi de 9h à 18h et le samedi de 9h à 17h. Appel non surtaxé. Hors périodes de maintenance.

 

Estimation des économies sur 2 ans : Détails de l’estimation de l’économie faite dans le cas d’une puissance souscrite à 12 kVA :
Economie estimée ‎sur le prix du kWh HT par rapport au tarif réglementé d'électricité en vigueur, hors évolutions, avec une consommation annuelle estimée à 14653 kWh, sur le site internet energie-info.fr, répartie en 8792 kWh en Heures Pleines et 5861 kWh en Heures Creuses pour un compteur 12 kVA option HP/HC avec un foyer composé de 5 personnes, eau chaude à l’électricité, une isolation dans la moyenne, un réfrigérateur avec un congélateur séparé, un lave-vaisselle, un lave-linge avec un sèche-linge séparé, un four électrique et une table cuisson électrique. L'économie dépendra de la consommation réelle du client et de l'évolution éventuelle du tarif réglementé de l'électricité.