Vague de froid de janvier 2017 : sueurs froides pour notre chauffage !

 

L'intense vague de froid qui s'est installée en France à la mi-janvier 2017 n'est pas inédite. Une situation encore plus glaciale avait traversé le pays pendant l'hiver 2012 et surtout en 1956 ou 1985. Cependant quelques records de froid pourraient ici ou là être largement battus. Le réseau de transport d'électricité suivra-t-il ? Et comment, à notre niveau, faire face ?

 

J'ai froid, tu gèles, il grelotte !

- 6 °C à Toulouse, – 4 °C à Marseille, – 8°C à Strasbourg… voilà longtemps que la France n'avait pas connu de telles températures en janvier ! Et même si ces chiffres n'ont rien d'exceptionnels, c'est surtout l'ampleur de la vague de froid qui a surpris les météorologistes, puisqu'elle frappe indistinctement la totalité du territoire, de Lille à Ajaccio.
A noter également que la conjonction de ces températures et de vents glaciaux soufflant jusqu'à plus de 50 km/h a pu donner lieu dans certains régions à des températures ressenties de -20 °C… soit plus froid encore que la température de "croisière" de votre congélateur !!!

 

Donnez-nous notre électricité quotidienne…

Comme c'est forcément le cas pendant ces grosses vagues de froid, on s'inquiète toujours de la capacité du réseau électrique à répondre aux pics de consommation causés par les besoins accrus en chauffage de tout un chacun.

On demande des mégawatts !

Cette année, la question se pose d'autant plus que, par comble de malchance, 12 réacteurs nucléaires (sur les 58 que compte le pays) étaient encore en maintenance au début janvier, générant ainsi pour ENEDIS (ex-ERDF) un manque à fournir de plusieurs milliers de mégawatts électriques

> Voir l'article sur l'absence de coupures d'électricité cet hiver

Heureusement, le 12 janvier, l'Autorité de Sûreté du Nucléaire a donné in extremis son feu vert pour le redémarrage de 9 de ces réacteurs, permettant ainsi de retrouver un niveau global de production d'électricité de 89 000 mégawatts pouvant satisfaire une grande partie de la demande.
Une "grande partie" seulement car il faut savoir que pendant les pics de consommation, typiquement le soir entre 18h00 et 21h00 pas moins de 100 000 mégawatts devront être mobilisés pour répondre à la demande, soit environ 10 % de plus que la quantité disponible. Il manque donc encore environ 11 000 mégawatts à "trouver" pour éviter à tout prix les coupures de courant pendant les pics de consommation des prochains jours. Rassurez-vous, on sait comment obtenir ces précieux mégawatts…

Ne coupez pas !

Trois pistes déjà largement éprouvées permettent à RTE, le Réseau de Transport de l'Électricité, de combler le manque de 11 000 mégawatts pendant les pics de pollution :
- On importe l'électricité des nos voisins : l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie et l'Espagne pourront nous fournir pendant les pics de janvier entre 5 000 et 7 000 mégawatts.
- On s'entend avec quelques grands groupes industriels français gros consommateurs d'énergie. 21 d'entre eux ont signé un accord d'effacement avec RTE. En cas de très fortes demandes, ils acceptent d'interrompre temporairement leur consommations d'électricité, libérant ainsi des milliers de mégawatts pour le réseau. 
- On réduit la tension de 5 %. RTE peut en effet prendre la décision, pendant le pic de consommation, de réduire la tension de l'électricité fournie aux foyers de 5 %. Cette baisse est sans réelle conséquence pour vous (votre éclairage sera un tout petit peu moins lumineux, l'eau de la cafetière sera un peu moins chaude…) mais elle permet en revanche de réaliser de mieux gérer le stock d'électricité disponible.
Se réservant le possibilité d'utiliser l'une ou l'autre de ces "béquilles" RTE indique qu'il ne procèdera à aucune coupure de courant en France pendant les pics de froid à venir. On respire, surtout à -10°C !…

 

Grâce à vous aussi, pas de pénurie d'électricité pendant la vague de froid !

vague_de_froid_janvier_2017.jpg
 

Vous l'avez compris, moins nous consommerons d'électricité et plus le réseau électrique sera à même d'affronter les grands pics de consommation.
Alors pourquoi ne pas essayer dès aujourd'hui, avec des gestes simples qui font économiser les kilowatts et accessoirement aussi réduire votre facture d'électricité ?
- Baissez le chauffage ! Entre 8h et 13h puis entre 18h et 20h, ne pas dépasser 18° dans la pièce où vous êtes et 17° dans les pièces où vous n'êtes pas permet d'économiser beaucoup d'électricité sans rien sacrifier à votre confort. Et pour les plus frileux d'entre vous, ajouter une épaisseur à vos vêtements est beaucoup plus économique et aussi efficace que monter le chauffage !
- Coupez les veilleuses ! Saviez-vous que si chacun en France éteignait les veilles de ses appareils électriques après utilisation, on économiserait l'équivalent de la consommation électrique d'une ville de 500 000 habitants. Et si vous faites vous-même cet effort vous économiserez environ 11 % de votre facture annuelle d'électricité, soit en moyenne 60 euros !
- Découvrez d'autres éco gestes et autres bons plans pour réduire votre facture d'électricité, et vous serez 100% armé pour passer la grande vague de froid de cette année !
 

Cet article vous a plu

- 8%

sur vos consommations d'électricité(1) !

Je profite de l'offre !
Sur le même thème