Aide et contact
Pas encore happ-e ?
On vous aide à souscrire au :

Du lundi au vendredi de 9h à 18h et le samedi de 9h à 17h.

Appel non surtaxé

Déjà happ-e ?
Contactez-nous par email, chat ou par téléphone

Compteur de gaz trafiqué : quelles sanctions encourues ?

Beaucoup de consommateurs pensent aujourd’hui que leurs factures de gaz sont trop chères. Ainsi, certains n’hésitent pas à manipuler leur compteur pour le bloquer, le ralentir ou le fausser. Il s’agit bien évidemment, de méthodes illégales et sévèrement sanctionnables. Quelles sont les pénalités encourues pour un compteur de gaz trafiqué ? On vous explique.

En tout cas, vous pouvez réaliser des économies en toute légalité grâce à notre offre de gaz 100% en ligne Happ-e. Souscrivez en seulement cinq minutes et profitez d’une réduction de 8%(1) sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé.

 

Pourquoi certains trafiquent leur compteur de gaz ?

 

La principale raison pour laquelle certains consommateurs de gaz naturel trafiquent leur compteur, c’est la réduction de leur facture d’énergie. En effet, les fluctuations des prix de l’énergie en mettent plus d’un dans l’inconfort. Ainsi, certains clients cherchent à faire baisser leur facture par tous les moyens, même si ceux-ci sont illégaux.

Il faut avouer que ces tricheurs ne manquent vraiment pas d’imagination pour mettre en place différentes méthodes frauduleuses. Les techniques les plus courantes ne nécessitent par exemple qu’une aiguille pour ralentir le compteur gaz. D’autres n’hésitent pas à bloquer leur compteur de gaz avec un aimant. Certains utilisent même un ticket de métro pour perturber le fonctionnement du compteur de gaz. Résultat : la consommation de gaz naturel est bloquée ou ralentie.

 

Quelles sont les sanctions encourues pour un compteur de gaz trafiqué ?

 

compteur de gaz trafiquéSachez que le gestionnaire de réseau de distribution de gaz GRDF est très vigilant sur le cas de trafic de compteur de gaz. En cas de suspicion ou d’anomalie, il dépêche un technicien sur les lieux pour examiner le compteur et prendre les dispositions nécessaires.

Ce genre de tentatives frauduleuses peut entraîner des conséquences plus ou moins lourdes. Celles-ci peuvent être financières et pénales :

  • - Bien évidemment, vous devrez payer une facture de régularisation pour les consommations impayées. Et la note va certainement être salée, surtout si le trafic de compteur dure depuis longtemps ;
  •  
  • - Il faudra aussi régler des frais de constat de fraude importants de plusieurs centaines d’euros ;
  •  
  • - Sachez également que le distributeur de gaz GRDF peut vous poursuivre en justice s’il constate que vous trafiquez votre compteur de gaz. La peine encourue pour vol d’énergie peut aller jusqu’à 3 ans d’emprisonnement ferme et 45 000€ d’amende.

 

Les répercussions des fraudes sur les autres consommateurs

 

S’ils ne sont pas repérés, les tricheurs profitent des économies qu’ils réalisent sur leur compteur trafiqué, mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. En effet, le trafic de compteur de gaz n’engage pas que le fraudeur lui-même. Pour ne rien arranger, les répercussions peuvent également atteindre les consommateurs honnêtes.

Comment ? C’est inévitable : la consommation de gaz naturel distribuée, mais non payée entraîne des pertes pour le gestionnaire de réseau de distribution. La mauvaise nouvelle, c’est que pour récupérer ces sommes, GRDF augmentera son coût. Et ce dernier n’est autre que le coût correspondant à la distribution dans votre facture de gaz naturel.

 

Peut-on frauder un compteur Gazpar ?

 

D’ici 2022, 11 millions de consommateurs de gaz naturel devraient être équipés de compteur communicant Gazpar. Il s’agit de dispositifs communiquant qui ont été particulièrement étudiés pour éviter les fraudes. De nombreuses choses peuvent être détectées : une consommation anormale de gaz, une chute d’intensité, une ouverture du capot…

 

Comment réduire la facture de manière légale ?

 

On vous rassure, il existe des moyens légaux et très efficaces pour faire baisser sa facture de gaz. Pour vous aider, voici quelques astuces :

 

Surveillez votre consommation de gaz

Surveiller de près sa consommation de gaz est un moyen très efficace, gratuit et en plus, légal pour alléger sa facture d’énergie. Parce que le chauffage représente deux tiers de votre facture, commencez par revoir vos habitudes de chauffage. Saviez-vous que baisser la température ambiante de votre logement d’un seul degré peut réduire votre facture de chauffage de 7% ? Des tas d’objets connectés existent aussi sur le marché pour vous y aider.

 

Changez de fournisseur de gaz naturel

Sachez que plusieurs fournisseurs de gaz naturel existent aujourd’hui sur le marché et que vous pouvez en changer à tout moment. N’hésitez pas à souscrire à une offre de gaz adaptée à vos besoins et surtout moins chère que le tarif réglementé comme celle d'Happ-e. Cela ne nécessite aucune intervention chez vous ni aucune coupure de la fourniture d’énergie.