Voici pourquoi votre facture d’électricité augmentera dès le 1er août 2017

Vous êtes-vous déjà demandé comment sont entretenus les réseaux de transport et de distribution d’électricité ? Réponse : grâce au TURPE ou tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité, un tarif compris dans votre facture d’électricité annuelle. Le TURPE connaîtra une revalorisation de 2,71 % engendrant une dépense supplémentaire d’environ 15 euros par an pour les foyers français à partir du 1er Août 2017.

 

 

Le TURPE, un droit de passage payé aux gestionnaires du réseau électrique

Le réseau électrique est entretenu par ses deux gestionnaires chargés du transport :

- RTE pour le transport, via les lignes à hautes tensions 

- ENEDIS (ex-ERDF) pour la distribution, via les lignes moyennes et basses tensions.

Le TURPE rémunère ces gestionnaires de réseaux actuellement en situation de monopole, pour leur permettre d’assurer l’entretien du réseau électrique. Son montant est fixé en fonction des charges d’exploitation, de développement et d’entretien d'ENEDIS et RTE. Jusque-là on comprend à quoi sert le TURPE, mais alors comment est-il financé ?

L’ensemble des fournisseurs d’électricité paient le TURPE afin de permettre à leur électricité de circuler sur le réseau, une sorte de droit de passage pour que l’électricité puisse être transportée puis distribuée de manière transparente et non discriminatoire. Mais en réalité, ce sont les consommateurs qui financent l’entretien du réseau. En effet, le TURPE est payé en premier lieu sur la facture d’électricité des foyers, puis reversé par les fournisseurs d’électricité à RTE et ENEDIS.

 

Ségolène Royal au secours d’Enedis

ENEDIS a affirmé avoir besoin de 3 milliards d’euros pour raccorder les nouveaux dispositifs des énergies renouvelables au réseau et développer des installations capables d’accueillir plusieurs millions de voitures électriques, une grosse somme pour la bonne cause ! Ségolène Royal (Ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer), sollicitée par EDF, a ainsi proposé d’augmenter le TURPE à 3 %, soit 22 euros en plus sur la facture d’électricité des foyers !

 

La résolution finale de la CRE pour ménager les intérêts de tous 

La mission de la CRE est de fixer le montant du TURPE, de façon à ce que les gestionnaires de réseaux puissent assumer leur service public, sans pour autant générer des frais excessifs pour les consommateurs. Si la ministre et la CRE ont bataillé pendant plusieurs mois, c’est finalement cette dernière qui a eu gain de cause.

Le jeudi 19 janvier 2017, la CRE a publié une délibération maintenant le montant proposé avant la hausse demandée par Ségolène Royal. Le TURPE augmentera donc de 2,71 % à partir du 1er Août 2017, entraînant une hausse de 2 % sur la facture d’énergie des Français, soit 15 euros en plus par an.

La CRE a  annoncé que le tarif choisi « prend en compte les enjeux de la transition énergétique et préserve le pouvoir d’achat des consommateurs ». S’il est fondamental d’assurer le financement du réseau qui nous permet d’avoir l’électricité à la maison, la CRE veille à ce que les consommateurs n’aient pas de mauvaises surprises en recevant leur facture d’électricité.

> En savoir plus sur les taxes liées à l'électricité

Cet article vous a plu

- 8%

sur vos consommations d'électricité(1) !

Je profite de l'offre !
Sur le même thème