Monophasé ou triphasé… Restez en phase avec le courant électrique !

Si vous regardez attentivement votre compteur électrique de quelque type qu'il soit, vous avez de grandes chances d'y trouver l’inscription "Monophasé". À moins qu'il y soit écrit "Triphasé". Dans les deux cas, ces indications qualifient le type d'alimentation de votre installation électrique. Tout cela est bien beau, mais qu'est-ce-que cela signifie exactement ? Consacrez-nous 2 minutes et vous saurez tout !

 

Une bonne alimentation électrique, c'est important…

 

Il y a en France deux manières d'alimenter les compteurs électriques de nos logements : dans la plupart des cas il s'agit d'une alimentation monophasée, qui répond parfaitement à notre utilisation quotidienne de l'électricité.

Mais d'autres logements sont alimentés en triphasé, nécessaire pour satisfaire des utilisations plus intensives de l'électricité, ou tout simplement parce que de nombreuses habitations anciennes en étaient équipées dès le départ.

Rouge, noir, bleu, phase ou neutre… Suivez le fil !

Dans les deux cas, l'électricité arrive dans votre compteur et circule chez vous selon le même principe de fils conducteurs actifs : la phase et le neutre.

Le fil phase, généralement rouge ou noir, est celui qui apporte l'électricité jusqu'à votre compteur.

Le fil neutre, bleu, la répartit tout au long du circuit d'électricité de votre domicile.

La tension entre phase et neutre est toujours de 230 Volts. Pour le vérifier, il suffit de brancher un multimètre en position courant alternatif sur l'une de vos prises électriques standard (à deux trous). Miracle, l'appareil indique bien 230 V !

 

Mono ou bien triphasé ? la tension est à son comble !

 

courant monophase triphaseUne installation électrique monophasée, la plus répandue, comporte un fil phase et un fil neutre.

Cela signifie que tous vos équipements électriques sont desservis par le même circuit d'une puissance unique correspondant à celle que vous avez souscrite auprès de votre fournisseur d'électricité (3 KVA, 6 kVA, 9kVA…). La tension globale est alors de 230 V pour desservir toutes vos prises et tous vos branchements.

Une installation électrique triphasée comporte, elle, 3 fils phases et un fil neutre.

Le compteur alimente chaque fil phase, créant ainsi 3 circuits distincts.

La puissance souscrite du compteur est alors partagée par chacun de ces circuits. Par exemple, pour une puissance souscrite de 12 kVA, la puissance délivrée par une phase s'élève à un tiers de la puissance globale, soit 4 kVA.

La tension obtenue reste de 230 V pour chacune des phases, mais l'avantage est que l'on peut souscrire en triphasé une puissance plus élevée qu'en monophasé. Résultats : il est possible de brancher davantage d'appareils en même temps sans risquer le court-circuit ou bien de gros appareils fonctionnant avec des tensions importantes.

 

Qui a un compteur monophasé ? Et qui en a un triphasé ?

 

Comme vous l'avez très certainement compris, le monophasé correspond aux besoins de la très grande majorité des consommateurs domestiques.

D'ailleurs, depuis 1990, les logements neufs sont pour la plupart équipés d'un compteur monophasé.

Vous pouvez cependant avoir besoin d'un compteur triphasé…

Si vous possédez de gros appareils nativement en triphasé comme par exemple de l'électro-ménager professionnel.

Si le compteur est très éloigné de votre habitation. Le triphasé permet en effet de fournir davantage de puissance en limitant les déperditions qui seraient trop importantes si une seule phase devait assurer l'acheminement vers le domicile lointain.

Si, globalement, vous avez pour une raison ou pour une autre besoin d'une puissance électrique supplémentaire.

Vous arrivez dans un logement en triphasé ?

Si vous emménagez dans un logement équipé en triphasé, et si vous estimez que du monophasé suffirait, vous avez tout intérêt à passer effectivement en monophasé, et à faire baisser par la même occasion la puissance de votre compteur. En effet, plus la puissance souscrite est élevée et plus la partie abonnement de votre facture est importante.

Sachez que dans les deux cas, passage de mono en triphasé ou inversement, c'est à ENEDIS (ex ERDF) qu'il faut en formuler la demande, après avoir modifié votre installation électrique à cet effet.

 

L'électricité en triphasé trois fois plus chère ? Bien sûr que non !

 

Le prix de votre électricité n'a rien à voir avec la nature de votre compteur. A puissance et option égale (Base ou Heures pleines/Heures creuses) le prix du Wh est le même, que votre logement soit équipé d'un compteur monophasé ou triphasé.

Cet article vous a plu

- 11%

sur vos consommations d'électricité(1) !

Je profite de l'offre !
Sur le même thème