Comment évolue le prix du gaz naturel ?

À la hausse ou à la baisse, le prix du gaz naturel, appliqué à des millions de clients en France, ne cesse de fluctuer depuis dix ans. Alors comment évolue le prix du gaz naturel ? Quels sont les critères pour déterminer son tarif ? À quoi s'attendre dans les mois à venir ? Si vous hésitez encore à opter pour le gaz dans votre logement, Happ-e fait le point pour vous.

 

Les composantes du prix du gaz : une formule tarifaire complexe

 

Pour fournir du gaz à des millions de clients en France, il est d'abord indispensable de l'acheter à des pays producteurs, comme la Norvège, la Russie, les Pays-Bas ou encore l'Algérie, de le transporter, le stocker, et enfin le distribuer jusqu'aux habitations. Les pouvoirs publics ont ensuite établi une formule tarifaire en prenant en compte ces paramètres, ainsi que des taxes qui représentent un tiers de la facture finale.

La contribution tarifaire d'acheminement (CTA) est utilisée pour financer les retraites des employés des industries électriques et gazières. La taxe intérieure de consommation de gaz naturel (TICGN) finance le tarif social du gaz et le développement du biométhane (8,45 €/MWh en 2018) : elle devrait augmenter de 172 % d'ici à 2022. Et enfin la TVA s'applique à la fois sur les abonnements (5,5 %) et sur la consommation de gaz (20 %). Les taux des taxes fixés par l'État peuvent évoluer une fois par an.

Chaque mois, la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE) donne son avis sur une évolution des tarifs réglementés du gaz.

 

Évolution du prix du gaz : des facteurs multiples...

 

Prix du gazLe prix du gaz naturel fluctue selon les tarifs des matières premières. Il est ainsi dépendant des cours du pétrole, du taux de change et du cours du gaz naturel sur le marché. Tous ces facteurs évoluent selon la conjoncture politique, les conflits géopolitiques, le changement climatique, la baisse de la demande (notamment en Chine), une surproduction due à l'exploitation du gaz de schiste aux États-Unis, une hausse importante de la production saoudienne et au retour de l'Iran sur la scène énergétique...

 

... et de grandes tendances depuis 10 ans

 

Ces dix dernières années, le prix du gaz a fluctué de façon importante, soit à la hausse, soit à la baisse. On distingue trois périodes clés. De 2005 à 2012, son prix hors taxe a bondi de 80 %, avant de connaitre une baisse de 15 % entre 2013 et 2016 grâce à un prix du baril de pétrole à la baisse. Une situation de courte durée puisque le prix du gaz est de nouveau reparti à la hausse ces deux dernières années. Les tarifs réglementés ont augmenté de 6,9 % en février 2018, soit une hausse de 17 % depuis septembre 2017, due en partie à l'évolution de la TICGN qui est passée à 8,45 € par MWh en 2018 contre 5,88 € en 2017.

 

Offres à prix indexé, à prix fixe et vertes

 

Outre les tarifs réglementés ‒ appelés à disparaitre ‒ des principaux fournisseurs de gaz, il existe une multitude d'offres et de prix associés qui proposent des réductions soit sur l'abonnement soit sur le prix du kWh hors taxe. Ces offres à prix indexé évoluent en même temps que le prix du gaz réglementé. En revanche, les offres dites à prix fixe permettent de bloquer les prix pendant une période donnée, en général entre un et quatre ans. Une fois le contrat terminé, soyez vigilant : le nouveau tarif ne doit pas vous être défavorable. Sachez d'ailleurs qu'un abonnement est résiliable à tout moment, sans aucun justificatif et gratuitement. Tout consommateur ayant opté pour un fournisseur alternatif peut retourner au tarif réglementé s'il le souhaite. Changer de fournisseur de gaz, ou d'électricité d'ailleurs, c'est à la fois rapide et facile !

Il existe également des offres de gaz dites vertes : compensé carbone (le fournisseur s'engage à réduire ses émissions de carbone), d'origine renouvelable (biométhane), offre duale gaz et électricité (un seul intermédiaire pour ces deux énergies).

À long terme, les experts prédisent une hausse du prix du gaz au fur et à mesure que la demande augmentera. Énergie fossile, le gaz est de plus en plus difficile d'accès, ce qui impacte le coût de son extraction.

Cet article vous a plu

- 8%

sur vos consommations d'électricité(1) !

Je profite de l'offre !
Sur le même thème