Aurons-nous assez d'électricité pour Noël?

Père Noël, apporte-nous de l'électricité…

Chaque année vers le mois de novembre, lorsque les températures commencent à chuter, le gestionnaire de transport de l’électricité RTE en France présente son analyse sur la disponibilité d'électricité pendant les quatre mois à venir. Pour cet hiver 2016/2017, les clignotants ne sont pas tous au vert… Faut-il s'en inquiéter ? 

 

Un hiver pas trop rigoureux… mais moins confortable quand même ?

 

assez-electricite-noel.jpg
 

Au point de vue météorologique les analystes de RTE tablent sur un hiver 2016/2017 sensiblement identique à celui que nous avons connu l'an dernier, c'est-à-dire un hiver plutôt doux.
En revanche la disponibilité du parc nucléaire français, et donc sa capacité de production d'électricité, sera cette année réduite d'environ 10%.
Explication : Sur les 21 réacteurs à l'arrêt total ou partiel depuis octobre (sur un total de 58 réacteurs), 13 d'entre eux sont en maintenance en même temps, et 5 réacteurs sont en arrêt total.
Résultat : en cas de vague de froid, pour un pic de consommation nécessitant environ 102 000 MW d'électricité, 11 000 MW (soit plus de 10 % de l'énergie nécessaire) manqueront à l'appel. 

Mais alors 10 % d'entre nous seront–ils privés d'électricité les jours de grand froid cet hiver ?

Pour assombrir encore le tableau la production d'électricité hydraulique, éolienne et solaire, qui pourrait compenser le manque de MW produit par le nucléaire, n'y parviendra certainement pas :
- Le niveau des barrages hydroélectriques se trouve actuellement au plus bas.
- Les capacités des parcs éolien et solaires qui pourraient s'avérer utiles, ne peuvent pas fonctionner à plein régime pendant l'hiver, à cause des conditions météorologiques.

Alors, faut-il se préparer, pour 10 % d'entre nous, à passer des soirées à la chandelle emmitouflés dans 4 pulls over ? Rassurez-vous, RTE est plein de ressources, vous pouvez ranger pulls et doudoune…

 

Pas d'affolement, RTE a les moyens de vous faire chauffer !

Pendant les grands pics de froid de cet hiver, même s'il manque de capacité de production nucléaire pour couvrir tous les besoins, RTE a des ressources qui lui permettront d'éviter toute coupure "sauvage" d'électricité.
Elle peut en effet demander à 21 sites industriels ayant pour cela pour cela signé un accord "d'interruptiblilité" de cesser leur production et donc leur consommation d'électricité pendant ces périodes critiques. Cela fait déjà plusieurs MW supplémentaires disponibles pour le réseau.

Elle dispose également d'une importante capacité d'importation d'électricité depuis les centrales électriques de nos voisins européens.
Enfin et en dernier recours, il pourrait être demandé aux Français, pendant les pics de consommation, de diminuer par exemple de 1 degré la température de leur chauffage électrique, ou de restreindre pour quelques minutes l'usage de leurs appareils de cuisson.

En résumé pas de black-out cet hiver. Le père Noël aura suffisamment de lumière pour se frayer un passage dans votre cheminée !

 

Pas de pénuries sur les économies: avec Happ-e économisez toujours -8% sur vos consommations d'électricité(1) !

Bon
à savoir

Désolé, nous n'avons pas de stock

L'éventuelle indisponibilité d'électricité suffisante cet hiver est d'autant plus ironique qu'en moyenne annuelle, la France est largement en surproduction d'électricité ! Mais contrairement au gaz, l'électricité ne se stocke pas et est produite pour une utilisation immédiate selon les besoins du réseau. Ainsi un MW d'électricité produit en juin ne peut être stocké en vue d'une utilisation en hiver. D'où le paradoxe entre une production annuelle excédentaire et le risque de pénurie pendant les périodes de grand froid.
 

Cet article vous a plu

- 8%

sur vos consommations d'électricité(1) !

Je profite de l'offre !
Sur le même thème