Aide et contact
Pas encore happ-e ?
On vous aide à souscrire au :

Du lundi au vendredi de 9h à 18h et le samedi de 9h à 17h.

Appel gratuit.

Déjà happ-e ?
Contactez-nous par email, chat ou par téléphone

Les voitures au gaz naturel (GNV) : qu'est-ce que c'est ?

Les voitures de particuliers roulant au GNV, Gaz Naturel pour Véhicules, sont encore très peu nombreuses sur les routes françaises. Pourtant, le GNV a de quoi plaire aux conducteurs soucieux de l’écologie et voulant un carburant plus économique. Pour en savoir plus sur les voitures au gaz naturel, suivez le guide.

 

Qu'est-ce que le GNV ?

 

Le GNV, Gaz Naturel pour Véhicules, existe sous deux formes. On le retrouve sous forme liquide, mais aussi, et surtout, sous forme comprimée, car c’est cette dernière forme que l’on retrouve dans les distributeurs et qui est utilisée comme carburant pour les automobiles. Le GNV est constitué à 97% de méthane et est stocké sous pression. On retrouve exactement le même gaz dans les logements, que ce soit pour cuisiner ou pour faire fonctionner les chauffages. Il faut bien différencier le GNV du GPL, le Gaz de Pétrole Liquéfié. Ce dernier est en effet composé de butane et de propane, et n’est pas produit et stocké dans les mêmes conditions. À noter aussi que contrairement au GPL, le GNV est un gaz très peu inflammable et très peu explosif.

Il existe aujourd’hui du bioGNV, aussi appelé biométhane, qui est composé de méthane recueilli lors de la fermentation de déchets organiques. Grâce à ce procédé, la production de GNV a un bilan carbone 80% moins important que celui de l’essence.

 

Voiture roulant au gaz naturel : comment cela fonctionne ?

 

Voiture GNVTout comme le GPL, le GNV est un carburant complémentaire. En pratique, les véhicules roulant au gaz naturel ont des moteurs bicarburations qui permettent de les alimenter à la fois en essence et en GNV. Une précaution bien utile sachant que seulement quelques stations essence en France sont aujourd’hui équipées pour fournir du gaz aux voitures.

Un véhicule pouvant fonctionner grâce au GNV est équipé de réservoirs de gaz, qui sont habituellement placés dans le coffre. Le démarrage doit se faire automatiquement en essence, mais un système électronique permet de basculer sur le GNV en quelques secondes. Ce même système permet à la voiture de repasser sur l’essence si le gaz vient à manquer.

Un particulier possédant ce type de véhicule peut acheter du gaz naturel dans les stations équipées, ou peut faire le plein en établissant une convention de distribution auprès d’une station consacrée aux flottes de véhicules GDF. Une dernière solution consiste à avoir une station dans sa maison qui serait alimentée par le gaz de ville.

 

Les avantages du GNV

 

Que ce soit pour des raisons économiques ou écologiques, utiliser le gaz naturel comme carburant pour sa voiture présente plusieurs avantages. Les voici :

  • - tout comme un véhicule électrique alimenté en électricité verte, une voiture fonctionnant au GNV produit près de 20 fois moins de CO2 que l’essence ;
  •  
  • - le gaz naturel émet très peu de particules fines, ce qui en fait un carburant respectueux pour la santé ;
  •  
  • - il permet une certaine autonomie, car un plein de GNV peut durer jusqu’à 500 km ;
  •  
  • - un plein de GNV coûte moins cher au kilo que le gazole, avec une réduction qui peut atteindre jusqu’à 30% ;
  •  
  • - une voiture roulant au gaz naturel est moins bruyante et inodore ; ce qui permet un certain confort.

 

Les voitures au gaz naturel, en France et dans le monde

 

En ce qui concerne les voitures alimentées par gaz naturel, la France est un peu à la traîne. En effet, une étude parue en 2015 dans le magazine spécialisé NGV journal, montre que près de 22,4 millions de ce type de véhicule sont utilisés dans le monde. Presque la moitié de ces voitures sont sur le continent asiatique, essentiellement en Iran et en Chine. Son utilisation est aussi plus démocratisée dans des pays comme l’Argentine ou le Brésil. Du côté de l’Europe, c’est l’Italie qui utilise le plus ce carburant, avec 0,89 million de véhicules GNV en 2015. On retrouve d’ailleurs dans ce pays beaucoup plus de stations délivrant du gaz naturel qu’en France.

Dans l’Hexagone, les véhicules roulant au gaz naturel sont surtout les bus, les camions-bennes à ordures et les poids lourds. Peu de voitures particulières françaises utilisent ce type de carburant, mais cela tend à changer petit à petit.

Voies de circulation solaires, routes rechargeant les voitures électriques, GNV… La France mise de plus en plus sur les alternatives au diesel et à l’essence. Le Gouvernement français essaie d’ailleurs de donner un coup de pouce au GNV. En effet, les objectifs fixés par la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) sont de faire en sorte que 3% des camions roulent au GNV, et que 20% de ce gaz soit du bioGNV.