En panne d'électricité ? Mâchez du chewing-gum !

Incroyable ! La recherche effrénée pour de nouvelles sources d'électricité propres et renouvelables, n'en finit pas de nous surprendre. Après les cerfs-volants producteurs d'électricité qui pourraient remplacer les éoliennes, le sparadrap électrique pour recharger votre portable, voici donc… votre mâchoire, qui pourrait bientôt être mise à contribution pour fabriquer de l'électricité !

 

Mâcher pour produire de l'électricité… votre bouche va faire des étincelles !

Il fallait y penser, et ce sont deux chercheurs canadiens qui ont développé cette idée à première vue saugrenue : ils ont en effet réussir à transformer en électricité le mouvement continu d'une mâchoire. Exactement comme une dynamo sur un vélo !
Pour récupérer cette électricité, on équipe le "mastiqueur" d'une drôle de mentonnière reliée à un écouteur. Cet écouteur exploite la contrainte mécanique générée par la mastication pour produire, par phénomène de piézo-électricité (comme un allume-gaz), une petite quantité d'électricité.
Autant vous mettre à l'aise tout de suite : votre mâchoire ne va pas devenir une centrale électrique du jour en lendemain ! Nous n'en sommes en fait qu'aux prémices de l'expérience.

Un peu d'électricité de bouche à oreille !

Pourtant l'équipe de chercheurs canadiens estime que ce système pourrait à terme permettre de recharger par exemple la pile des appareils auditifs et de ne plus avoir à la remplacer fréquemment comme c'est le cas aujourd'hui.
Nous disons bien "à terme" car l'idée de porter cette élégante mentonnière pour faire fonctionner le système est vraiment au-dessus de nos forces ! Mails il y à fort à parier que l'ingéniosité des chercheurs et les progrès de la miniaturisation conduiront rapidement de créer à mettre au point un appareil auditif qui soit lui-même son propre fournisseur d'électricité !
Ainsi, toute personne portant un tel appareil auditif pourra recharger la pile de son équipement en prenant simplement un chewing-gum et en le mâchant assez longtemps et énergiquement pour que celle-ci récupère suffisamment d'électricité.

Bougez, c'est de l'électricité !

L'expérience canadienne, qui débute à peine, laisse entrevoir des lendemains qui bougent ! Bientôt peut-être, chaque mouvement de notre corps pourrait se transformer en électricité exploitable pour alimenter un dispositif à piles ou à batterie comme la batterie d'un téléphone portable.

La dynamo des vélos évoqués au début de cet article exploite depuis longtemps un mouvement du corps – en l'occurrence le pédalage - pour maintenir les lampes de signalisation éclairées.
Aujourd'hui, des spécialistes expérimentent déjà d'autres pistes comme, par exemple, un téléphone portable qui se recharge lorsque l'on marche, grâce à des semelles à piles qui transforment  le mouvement des pas en énergie électrique.

En attendant demain…

Un jour viendra, qui sait, où notre corps saura fabriquer toute l'électricité nécessaire à ses besoins ?
Evidemment ce jour-là n'est pas pour demain, et puisqu'il faut bien aller encore chercher ailleurs notre électricité, autant choisir la plus avantageuse, comme par exemple, et tout à fait par hasard,  Happ-e et son électricité 8 % moins chère !

Cet article vous a plu

- 8%

sur vos consommations d'électricité(1) !

Je profite de l'offre !
Sur le même thème