Aide et contact
Pas encore happ-e ?
On vous aide à souscrire au :

Du lundi au vendredi de 9h à 18h et le samedi de 9h à 17h.

Appel gratuit.

Déjà happ-e ?
Contactez-nous par email, chat ou par téléphone

Comment les énergies renouvelables renouvellent le prix de l'électricité !

Le saviez-vous ? La composition de l'électricité que vous consommez au quotidien évolue d'année en année. Les énergies renouvelables sont de plus en plus sollicitées aux dépens des énergies nucléaires et fossiles. Bientôt une électricité 100 % verte pour tout le monde ? Et à quel prix ?

 

Moins de nucléaire, davantage de renouvelable, le mix le plus branché du moment !

 

C'est dans l'air du temps, et la loi sur la transition énergétique de 2015 a accéléré le mouvement : notre électricité de demain sera verte ou ne sera pas !

Et même si la part d'énergie nucléaire est encore prédominante dans notre mix électrique –c'est à dire la part de chaque énergie entrant en compte pour la fabrication de notre électricité - la tendance est nettement au recours à des énergies plus propres et plus efficaces, les énergies renouvelables.

Des énergies renouvelables parées de toutes les vertus

Propres, sans émission de carbone, n'émettant que peu de déchets et dans ce cas recyclables, inépuisables et toujours disponibles, les énergies renouvelables réunissent toutes les qualités pour supplanter à terme les énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz) et nucléaire encore utilisées pour fabriquer de l'électricité.

Les énergies renouvelables ayant actuellement le vent en poupe en France sont l'hydraulique, le solaire, l'éolien et les bio énergies. Chacune contribue à son niveau à l'évolution de notre mix électrique.

energie renouvelableLe graphique ci-contre vous montre justement comment se répartit le mix électrique français en 2016.

On y observe la part encore prédominante du nucléaire - plus de 72 % - dans la production d'électricité actuelle.

Les énergies renouvelables comptent cependant pour 19 % dans ce mix avec un net avantage pour l'énergie hydraulique, suivi de l'éolien, du solaire et des bioénergies.

 

 

Les renouvelables dessinent le futur de l'énergie !

La loi de transition énergétique a prévu de ramener à 50 % (contre 72 % aujourd'hui) la part du nucléaire en 2030 dans le mix électrique, et à porter celle des énergies renouvelables à 40 % (contre 19 %) aujourd'hui.

La sortie complète du nucléaire n'est évidemment pas encore pour demain, mais les générations nées après 2000 la connaîtront sans doute. Après tout, il s'agit bien là d'un mouvement de fond qui semble irréversible.

Reste à savoir jusqu'où le recours aux énergies renouvelables dans la production d'électricité impacte le montant de nos factures… car aussi propres et illimitées soient-elles, leur coût ne doit en aucun cas constituer un obstacle à leur développement (sauf bien sûr si le prix de vos factures vous est tout à fait indifférent… mais nous n'y croyons pas un instant !).

 

Du renouvelable dans mon électricité, oui, mais combien ça coûte ?

 

Le marché de l'électricité est depuis toujours soumis à la difficulté, voire l'impossibilité de stocker l'électricité en général. L'offre et la demande en temps réel sur ce marché restent donc la clé principale de fixation des prix en gros de l'électricité.

Mais il faut savoir que la production d'énergies renouvelables impose une contrainte supplémentaire liée au climat. C'est particulièrement le cas du solaire et de l'éolien, dont la rentabilité et donc le prix de revient dépendent fortement des conditions météorologiques (ce qui n'est pas le cas du nucléaire par exemple).

De plus, l'industrie des énergies renouvelables, assez récente, nécessite encore des investissements loin d'être amortis à l'heure actuelle.

On pourrait donc croire qu'ajouter une part croissante d'énergies renouvelables aux mix électrique implique forcément l'augmentation du prix de l'électricité qui vous est fournie. C'est à la fois vrai et faux !

Des énergies renouvelables subventionnées ?

En fait, le défi énergétique pour la croissance verte revêt une telle importance que la plupart des nations ont engagé des politiques volontaristes de développement des énergies renouvelables, pour que celles-ci s'imposent dans le mix électrique sans impliquer une trop lourde charge aux consommateurs finaux.

Ainsi en France, le Tarif Réglementé de vente de l'électricité inclut une taxe destinée notamment à financer les politiques de soutien aux énergies renouvelables. Il s'agit de la CSPE, qui s'élève à "seulement" 2,25 centimes d'euros par kWh d'électricité consommé.

Pas de quoi, donc, faire exploser votre facture d'électricité, en attendant que peut-être un jour celle-ci diminue, lorsque le mix électrique sera essentiellement composé d'énergies renouvelables !

Avec Happ-e, des économies inépuisables : -6 % sur vos consommations d’électricité.