Comment rendre votre maison écolo ?

Une maison écologique, c’est d’abord une maison qui limite son impact sur l’environnement en réduisant ses consommations d’énergie. C’est ensuite un logement sain et bien conçu. Voici des solutions qui vous permettront de faire des économies.

 

 

L’isolation de votre maison

 

Les dépenses énergétiques sont celles qui pèsent le plus sur le budget d’un ménage surtout si leurs maisons ne sont pas bien isolées. Parmi les faiblesses d’une maison, les menuiseries anciennes sont généralement en première ligne. Les fenêtres peuvent laisser échapper jusqu’à 15 % de la chaleur. N’hésitez pas à les équiper de double ou de triple vitrage. Selon les possibilités de chacun, il est conseillé d’optimiser l’isolation extérieure d’une maison plutôt que l’intérieur. En d’autres termes, les façades conserveront plus longtemps la chaleur en hiver et la fraîcheur en été. 

Ainsi, pour une performance énergétique parfaite, il est conseillé d’utiliser des matériaux d’isolation comme des végétaux. Ces derniers réduiront la déperdition de chaleur, mais serviront aussi à l’isolation phonique du bâtiment. De plus, ces types de matériaux sont plus durables et écologiques.

 

L’usage et l'utilisation de l'eau

 

Nous consommons en moyenne chaque jour 200 litres d’eau potable. Nous l’utilisons pour l’entretien mais aussi pour la cuisine, la toilette, les WC, ou encore l’arrosage du jardin.

Et le gaspillage est souvent énorme ! Or quelques « gadgets » économes et discrets permettent de substantielles économies : réducteurs d’eau pour tous les robinets (60 % d’économie), douchette économe (75 % d’économie) et stop-douche pour la douche, double-chasse d’eau et plaquettes recyclées pour les WC…

Les économies d’eau se font donc dans toutes les pièces de la maison mais aussi à l’extérieur notamment pour ceux qui possèdent un jardin. Car faire des économies d’arrosage s’avère des plus simples.

 

Produire votre électricité ?

 

Que vous soyez raccordés au réseau ou pas, vous pouvez produire de votre propre électricité grâce aux énergies renouvelables  :  solaire (photovoltaïque), éolienne ou hydraulique. Cette production d’électricité, consommée sur place ou revendue (à EDF en général), se fait sans rejets polluants, et donc elle permet de réduire nos émissions de gaz à effet de serre.

 

Et pourquoi pas une déco écolo ?

 

Les polluants sont présents dans toutes nos maisons et peuvent être dangereux pour notre santé et dégrader notre habitat. Quelques précautions sont donc nécessaires pour limiter ces substances chimiques.

Et cela va se traduire par le choix de produits plus verts (peinture et colle sans solvant) pour tous nos petits travaux, ou encore l’utilisation de plantes dépolluantes (lierre, champignons, aloe vera). Sans oublier d’investir dans des meubles et objets de déco plus respectueux de la planète, faits de bois géré durablement ou de matières recyclées et recyclables… 

Mais attention, votre maison ne sera pas pour autant 100 % écolo  ! Car il reste la tâche la plus délicate et primordiale  : son entretien.

 

À quel prix ? 

 

La principale critique qui revient de manière récurrente contre la construction écologique concerne son coût : « j’aimerais construire une maison très efficace, mais je n’ai pas les moyens ».

L’argument, c’est vrai, peut se vérifier sur le coût d’achat. Il est généralement admis que le surcoût est de 10 à 20 % environ comparé au standard minimum (selon les solutions choisies). Or, un logement écologique se réfléchit différemment : par le coût d’usage. Avec une consommation énergétique moindre, voire positive (le logement produit plus d’énergie qu’il n’en consomme), les charges du logement diminuent considérablement et gomment rapidement ce « surcoût écologique ».

 

Une plus-value pour votre habitat

 

Passoire énergétique, épave thermique… C’est ainsi que l’on nomme les dizaines de milliers de logements mal isolés qui peuvent engouffrer jusqu’à la moitié du budget des ménages modestes. Avec le temps et l’emballement constant du prix de l’énergie, ces biens sont de plus en plus difficiles à vendre et on le comprend.

 

Un habitat économe en énergie et respectueux de la santé de ses occupants, lui, au contraire, a de sérieux atouts à faire valoir. Votre bien écologique, si vous décidez de le revendre, acquiert une nouvelle valeur : la valeur verte, de plus en plus prisée sur le marché immobilier. Et si vous déménager dans un nouveau logement, pensez-y !

Vous l’aurez compris, il n’y a que des avantages à convertir sa maison en habitat écolo mais le tout, c’est de l’entretenir !

Cet article vous a plu

- 11%

sur vos consommations d'électricité(1) !

Je profite de l'offre !
Sur le même thème