Quelle est l'empreinte énergétique de notre consommation numérique ?

Avec une consommation numérique en hausse constante dans le monde, la pollution Internet est aujourd'hui une réalité que plus aucun internaute ne peut ignorer. Si les chiffres sont alarmants, il existe pourtant des gestes simples pour que chacun réduise son empreinte énergétique.

 

Empreinte énergétique et pollution Internet : de quoi parle-t-on ?

 

Vous connaissez certainement le concept d'empreinte écologique, cette estimation de la surface du globe nécessaire pour subvenir à vos besoins... mais connaissez-vous l'empreinte énergétique ? C'est tout simplement l'impact qu'une personne ou une construction ou encore un secteur marchand a sur les ressources énergétiques de la planète.

Le numérique est aujourd'hui le sujet incontournable, aussi bien des entreprises que des particuliers. Dématérialisation des documents (factures, bulletins de paie...), abandon du courrier au profit du mail, consultation de journaux sur une tablette... autant de nouveaux usages dont on pourrait penser qu'ils sont sans danger pour la planète. Pourtant, les chiffres disent le contraire. Ainsi, selon un rapport signé Clicking Clean (2017), surfer sur Internet pollue bel et bien la planète. L'étude a mesuré que si le web était un pays, il serait le 6e plus gros pollueur de la planète, soit environ 10 % de la consommation mondiale d'électricité.

Bref, la pollution d'Internet est équivalente à celle du secteur de l'aviation ! Un bilan carbone alarmant quand on sait qu'il ne devrait pas cesser de se dégrader avec une numérisation de plus en plus importante de la société et des entreprises.

Selon une communauté des acteurs du numérique responsable, regroupée sous le nom de Green IT, les utilisateurs du net contribuent à 47 % des émissions de gaz à effet de serre, le réseau à 28 % et les datacenters à 25 %. Promesse du zéro papier, zéro transport, la pollution des mails est pourtant bien une réalité !

 

Pollution d'Internet : regarder une vidéo sur votre tablette = la consommation annuelle d'une machine à laver !

 

Pollution internetComme vous, deux à trois milliards de personnes utilisent Internet au quotidien, pour des raisons personnelles ou professionnelles. Quand vous regardez une vidéo sur votre tablette, cela équivaut à consommer plus qu'un réfrigérateur sur une année. Selon l'institut de recherche allemand IZT, télécharger la version électronique de votre quotidien préféré, c'est autant d'électricité consommée que pour une machine à laver... Selon l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, un salarié envoie chaque jour 33 mails et en reçoit 55, soit autant de gaz à effet de serre qu'une voiture parcourant 11 kilomètres. On vous laisse imaginer l'impact sur une année dans une entreprise de 100 personnes... Regarder un film sur Internet émet autant de gaz à effet de serre que de fabriquer, diffuser et lire un DVD !

 

Une consommation électrique numérique qui explose

 

Que ce soit votre smartphone, votre ordinateur, votre box, les câbles où circulent les mails ou encore les serveurs, tous ces outils du numérique consomment et polluent. Sans compter qu'il faut des ressources pour les fabriquer, mais également pour assurer leur fonctionnement. Et les datacenters, ou centre de données, qui stockent et traitent des milliards de données tout en étant climatisés 24 heures sur 24.

Toujours selon l'ADEME, la consommation électrique d'un ordinateur est certes peu importante mais saviez-vous que pour le fabriquer, il faut notamment 240 kilos de combustibles fossiles (charbon ou pétrole), 22 kilos de produits chimiques et 1,5 tonne d'eau... La consommation d’un ordinateur portable se situe entre 150 et 300 kWh/an. La consommation électrique d'un smartphone, ce n'est rien de moins que 5 % de la consommation d'énergie d'un Français sur une année, soit 319 kWh.

Au final, sur une année, la pollution d'Internet, c'est 351 kWh d'énergie dépensée, 200 kg de gaz à effet de serre émis et 3 000 litres d'eau (la quantité pour fabriquer trois smartphones ou pour faire vivre une personne plusieurs années...). Une fois cela acté, que pouvez-vous faire concrètement pour réduire cet impact ?

 

Astuces pour réduire votre empreinte énergétique

 

La prise de conscience de l'empreinte énergétique de la consommation numérique fait son chemin mais il reste des efforts à faire. Si à leur échelle les grands groupes du secteur, comme Google, Facebook ou Apple, se dirigent vers une alimentation de leurs datacenters avec 100 % d'énergies renouvelables, chacun à son niveau peut faire quelque chose.

Réduisez l'empreinte énergétique de vos équipements

La première des choses est de conserver vos équipements numériques (ordinateur, smartphone, imprimante, console de jeux...) le plus longtemps possible. Comme une télévision, une box Internet en veille continue de consommer de l'énergie, éteignez-la quand vous ne l'utilisez pas. Si vous regardez une des 27 chaînes gratuites de la télévision numérique terrestre, faites-le via la TNT plutôt que l'ADSL.

Gérez vos mails autrement

Un des automatismes les plus simples avec votre boîte mail, c'est de ne conserver que les mails utiles. Car tout mail fait tourner les serveurs. Supprimez ensuite tous les abonnements aux newsletters qui ne vous intéressent pas. Lorsque vous envoyez des documents, compressez-les et passez les photos en basse résolution. Enfin, plus le nombre de destinataires d'un mail est important, plus cela consomme.

Ne naviguez plus à vue sur le web

Lorsque vous êtes sur un moteur de recherche (et il en existe des écolo friendly), formulez correctement votre requête avec des mots-clés précis pour trouver plus rapidement ce que vous cherchez. N'hésitez pas à utiliser la fonction favorite pour vos sites préférés. Certes, le cloud est à la mode, c'est pratique pour stocker de gros fichiers mais très polluant pour la planète, car cela fait marcher les serveurs en continu.

Enfin, consommer moins d'énergie, c'est bien sûr utiliser moins souvent Internet ou alors le faire avec une électricité verte, avec laquelle l'équivalent de votre consommation est réinjecté en énergie renouvelable sur le réseau d'électricité. C'est responsable, écologique... et moins cher ! Alors, vous attendez quoi pour souscrire à l'offre Électricité Verte Happ-e ?

Cet article vous a plu

- 8%

sur vos consommations d'électricité(1) !

Je profite de l'offre !
Sur le même thème