L'importance de réaliser un diagnostic thermique

Des murs ou une toiture mal isolés peuvent provoquer des déperditions de chaleur au sein de votre logement. Il est donc important de réaliser un diagnostic thermique afin de savoir si votre habitation est bien isolée et répond aux dernières normes en vigueur. Le diagnostic thermique de votre maison est également une étape primordiale avant la réalisation de travaux de rénovation, puisqu’il vous permet de détecter les faiblesses de votre logement et donc de trouver les meilleures solutions pour y remédier. En quoi consiste le diagnostic thermique et combien cela coûte-t-il ?

 

Qu’est-ce qu’un diagnostic thermique ?

 

Le diagnostic thermique est un bilan qui a pour but de faire le point sur toutes les défaillances énergétiques que présente une habitation. Il permet de détecter toutes les déperditions de chaleur et de connaître les besoins précis d’un logement en matière d’énergie, quoi qu'il arrive vous ferez forcément 8% de réduction sur vos consommations(1) avec l’offre d'Electricité Happ-e. Il permet également de vérifier que le logement est en conformité avec les normes thermiques en vigueur. A ne pas confondre avec le diagnostic thermique obligatoire appelé DPE (diagnostic de performance énergétique) qui doit quant à lui être fourni lors d’une vente ou d’une location immobilière.

Dans le cadre du diagnostic thermique d’une maison, plusieurs éléments principaux sont analysés, il s’agit des sols, des vitrages, des parois et de la toiture. L’orientation de la maison, son système d’aération et de chauffage ou encore les matériaux utilisés pour sa construction sont également pris en compte lors de ce bilan.

 

Combien coûte un diagnostic thermique

 

Diagnostic thermiqueLes prix du diagnostic thermique sont librement fixés et peuvent donc varier d’un prestataire à l’autre. Généralement, le coût d’un tel bilan est de l’ordre de 500 euros, un prix qui varie selon la surface de votre logement, mais la facture peut être réduite grâce à certaines aides financières. Votre région ou votre municipalité peuvent proposer des aides à la réalisation du diagnostic thermique de votre maison, c’est également le cas de l’ADEME, l’Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie, si votre logement fait partie d’une copropriété. Depuis 2018, le coût du bilan thermique peut également être éligible au crédit d’impôt (CITE) à hauteur de 30 %.

 

Que faire après un diagnostic thermique ?

 

Une fois le diagnostic thermique achevé, votre prestataire vous remettra un bilan détaillé dans lequel seront indiqués les travaux à réaliser afin d’améliorer l’isolation de votre habitation et de diminuer sa consommation énergétique. Plusieurs types de travaux de rénovation peuvent alors être envisagés suite à ce bilan thermique, il peut être recommandé de changer la chaudière, d’isoler les combles et les parois ou encore de poser du double vitrage. De plus en plus d’aides sont disponibles pour vous aider à réaliser ces travaux de rénovation énergétique, telles que le CITE, la Prime énergie (CEE), l’éco-prêt à taux zéro, les aides de l’Anah, le Pacte Energie Solidarité pour l’isolation des combles, la Prime Coup de Pouce pour le changement des chaudières fioul ou encore les diverses subventions régionales.

Cet article vous a plu

- 8%

sur vos consommations d'électricité(1) !

Je profite de l'offre !
Sur le même thème