Quel bilan carbone pour la consommation électrique des foyers français ?

Depuis la révolution industrielle, les émissions de gaz à effet de serre ne cessent d’augmenter. Nombreux sont les pays qui aujourd’hui s’investissent dans la transition énergétique et cherchent à lutter contre le réchauffement climatique et la pollution atmosphérique. Mais pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre, il est important de pouvoir estimer les taux de CO2 rejetés dans l’atmosphère. Ainsi le bilan carbone, conçu par Jean-Marc Jancovici et breveté par l’ADEME, permet de mesurer les émissions de gaz à effet de serre des ménages, des entreprises et des collectivités territoriales. 

 

L’électricité aussi, qu’on la produise ou qu’on la consomme, joue un rôle important dans l’augmentation du gaz à effet de serre. Voici quelques informations pour vous aider à bien prendre conscience du bilan carbone de votre consommation électrique et ainsi, vous permettre de réduire vos émissions personnelles de gaz à effet de serre. 

 

 

Les dépenses énergétiques des foyers français

Grâce au nucléaire, les émissions de gaz à effet de serre par habitant en France sont relativement basses, d’autant que le pays redouble d’efforts dans le cadre de ses engagements européens et de la Cop 21. Ainsi, la France n’est responsable que d’environ 2 % des émissions mondiales, ce qui est relativement peu en comparaison des plus gros émetteurs de CO2. 

Les dépenses énergétiques des Français ont beaucoup varié entre 2008 et 2012, certains postes ont augmenté quand d’autres ont baissé. De manière générale, la consommation d’énergie du secteur résidentiel a diminué de 8 % entre 1999 et 2015, et continue progressivement de baisser. 

Si la rénovation énergétique a permis aux foyers de diminuer les dépenses d'électricité liées au chauffage (qui reste le poste le plus gourmand en énergie), la consommation liée aux usages spécifiques de l’électricité a beaucoup augmenté…

 

Une augmentation de la consommation d’électricité

Les dépenses d’électricité du secteur résidentiel ont augmenté de 50 % en 25 ans, elles représentaient 1/3 de la consommation finale d’électricité en 2015, ce qui n’est pas négligeable.

Cette hausse est essentiellement due à l’augmentation des usages spécifiques de l’électricité et notamment aux nouvelles technologies d’information et de communication. Entre 1990 et 2015, l’usage spécifique d’électricité a augmenté de 80 % pour représenter la moitié de la consommation finale des ménages en 2015. 

Bien que le chauffage soit considéré comme le deuxième poste de consommation d’électricité, les dépenses énergétiques en la matière sont restées stables. En revanche, les produits informatiques et numériques ont fait augmenter de 40 % la consommation énergétique des Français entre 2008 et 2012.  

D’autant que lorsque que la France ne peut assurer la demande d’électricité des foyers, elle a recours dans la moitié des cas aux réseaux transfrontaliers ; or, les importations d’électricité font beaucoup augmenter le bilan carbone de la France, la Suisse et l’Allemagne produisant principalement leur électricité à partir de centrales thermiques. 

 

Le bilan carbone des Français 

En 2013, la consommation énergétique des logements a produit 57 millions de tonnes de CO2, ce qui représente 16 % des émissions nationales. Notons tout de même que les émissions de gaz à effet de serre ont baissé de 4 % avec les dépenses énergétiques du secteur résidentiel entre 1999 et 2013.

Mais le taux d’émission reste important et baisse essentiellement à cause de l’amélioration de l’efficacité énergétique des logements (isolation thermique, chaudières…). L’usage spécifique d’électricité continue donc de peser dans les émissions de gaz à effet de serre.

 

La réduction du bilan carbone

Il est important d’agir pour réduire son bilan carbone. Si consommer responsable reste une priorité (fruits de saison, moins de viande, pas de gaspillage alimentaire), il existe quelques gestes indispensables pour réduire votre consommation d’électricité. Penser à éteindre la lumière, à ne pas laisser vos appareils en veille, ou encore à bien choisir de l’électroménager avec une étiquette énergétique basse consommation, vous ferez ainsi beaucoup pour la planète tout en réduisant votre facture d’électricité !

Bien que la France fasse de nombreux efforts pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, l’empreinte carbone des Français pourrait encore diminuer de 17 % d’ici 2030 (par rapport à 2007) d’après l’ADEME. S’il est important de bien surveiller sa consommation d’électricité, des évolutions dans d’autres domaines comme la mobilité doivent impérativement avoir lieu. Ainsi, n’hésitez pas à acheter une voiture écolo et à prendre les transports en commun !

Cet article vous a plu

- 11%

sur vos consommations d'électricité(1) !

Je profite de l'offre !
Sur le même thème