Isoler votre logement sans polluer votre intérieur !

Tout le monde le sait à présent : un logement bien isolé est le meilleur moyen d'économiser de l'énergie, tout en gagnant en confort. Mais, il y a un mais : une trop parfaite isolation peut parfois retenir les polluants intérieurs. Alors comment concilier bonne isolation et qualité de l'air à la maison ?

 

Isolation et polluants extérieurs, mais quel rapport ?

C'est l'un des mots d'ordre de l'équipe Happ-e depuis plusieurs années : "Non aux passoires thermiques, oui à la rénovation énergétique !". À longueur d'articles, nous vous avons vanté, à juste titre, les mérites de l'isolation, ici des toits, là des murs, des fenêtres aussi.
Reconnaissez avec nous qu'il n'y a pas meilleur moyen pour faire baisser la facture d'énergie que d'isoler au maximum votre logement. Et nous ne sommes pas les seuls à le penser : la loi sur la Transition énergétique vise en effet la rénovation de 500 000 logements "passoires" par an d'ici à 2020 pour les transformer en logement éco-performants.
 

Alors imaginez notre désarroi lorsque nous avons appris que les polluants intérieurs sont les meilleurs amis des habitations bien isolées… Quel malheur  !

 

Une "trop bonne" isolation retient la chaleur l'hiver, la fraîcheur l'été… et les polluants intérieurs tout le temps !

Pour ne rien vous cacher, nous ne sommes pas vraiment surpris. Nous savions déjà qu'à cause des polluants présents dans les logements , l'air circulant chez vous peut être jusqu'à sept fois plus pollué que l'air extérieur.
De là à conclure que la persistance de ces polluants est favorisée par la qualité de l'isolation des logements, il n'y a qu'un pas que nous sommes bien obligés de franchir.

Le mieux isolé serait l'ennemi du bien purifié ?

Et oui, les progrès faits dans l'isolation thermique des maisons semble aussi profiter aux substances polluantes venues de l'extérieur, mais aussi celles générées par le système de chauffage, certains produits ménagers ou parfums d'intérieur, les acariens et même les matériaux utilisés justement pour isoler le logement  ! 

Autant de particules difficiles à déloger..., surtout quand l'isolation du logement est renforcée… à tel point qu'il devient un véritable espace de confinement étanche !
Mais alors, tout espoir est-il perdu ? Devez-vous déchirer rageusement les devis d'isolation de vos fenêtres que vous aviez demandés ? Ou bien, vous résoudre à vivre chez vous avec un masque à oxygène (pas très pratique pour manger, il est vrai…) ?

 

Pas de pitié pour la pollution intérieure !

Rassurez-vous. Il existe un moyen à la fois simple et radical de chasser les polluants intérieurs de votre maison, même si celle-ci bénéficie  d'une isolation parfaite : il faut VEN-TI-LER ! !

La sagesse des spécialistes dit d'ailleurs qu'un logement correctement aéré en plein Paris peut être moins pollué qu'une maison mal ventilée à la campagne. Nous vous laissons méditer sur la question…
Bien ventiler, c'est chasser les polluants mais aussi l'humidité et assainir l'air que vous respirez. Alors vérifiez que votre système de ventilation n'est pas obstrué et laissez la VMC fonctionner autant que nécessaire !

De l'air et du bio… respirez !

Et surtout, aérez votre logement au moins 10 minutes par jour, en laissant les fenêtres grandes ouvertes. Faites-le aussi en plein hiver, même quand il fait froid. Par exemple pendant le petit déjeuner, vous pourrez laisser la fenêtre de la cuisine fermée, alors que toutes les autres seront ouvertes pour aérer. Quitte à vous emmitoufler dans un bon pull-over le temps de l'opération !
Et pour en revenir aux travaux l'isolation proprement dit, sachez que de nombreux professionnels, sensibilisés par la plus ou moins importante toxicité des matériaux utilisés pour ces travaux, ont de plus en plus recours à des matériaux biologiques totalement inoffensifs pour les êtres vivants.
On peut notamment citer la fibre de bois, la laine de chanvre ou de lin, liège, les thermopierres en béton cellulaire…
Bref, tout est bien qui finit bien. La morale de l'histoire pourrait être : quand un logement est bien isolé, avec des matériaux sans danger, et qu'il est ventilé avec opiniâtreté, alors c'est une maison en pleine santé, dans lequel il fait bon habiter !

 

Happ-e, des économies super éco-performantes : - 8 % sur vos consommations d'électricité(1) !

Cet article vous a plu

- 8%

sur vos consommations d'électricité(1) !

Je profite de l'offre !
Sur le même thème