Quelle est la meilleure manière de se chauffer ?

 

Lorsque le chauffage est allumé, 3 français sur 4 déclarent avoir froid chez eux. D’après une enquête réalisée par le site QuelleEnergie.fr, la facture de chauffage des Français est en moyenne de 1 611 euros par an. Malheureusement, quand les basses températures s’installent, le coût du chauffage ne cesse d’augmenter. Voici quelques astuces pour obtenir un chauffage de qualité adapté à vos besoins.

 

 

Des gestes simples pour un chauffage idéal

Il existe des gestes tout simples pour conserver la chaleur comme fermer les volets et les fenêtres et installer des rideaux pour limiter les pertes de chaleur. Dans la même idée, sachez que les tapis évitent de laisser la chaleur s’échapper par le sol. Il est parfois difficile de trouver la température idéale. Il est cependant conseillé de stabiliser les températures entre 16 et 20° C dans votre logement, avec environ 16° C pour les chambres et 19° C pour les pièces à vivre. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’est pas utile de chauffer en permanence toutes les pièces de votre habitation, chauffez en priorité celles que vous fréquentez le plus et la salle de bain. 

 

Comment choisir son chauffage ?

Il faut savoir que l’électricité et le gaz sont les deux sources d’énergie les plus utilisées pour se chauffer. Ainsi, 35 % des Français ont choisi le gaz, tandis que 38 % ont préféré l’électricité. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte avant de choisir l’énergie la plus adaptée à vos besoins ; votre consommation dépend de la taille de votre habitation, du nombre d’occupants, du climat de votre région, de la qualité de votre isolation et de vos habitudes de chauffage.

L’installation du chauffage au gaz est complexe et onéreuse, il faut compter entre 4 000 et 9 000 euros en fonction de la taille de l’habitation, de l’éloignement du réseau et du niveau de performance de l’installation. En revanche, l’achat et la pose de radiateurs pour se chauffer à l’électricité reviennent nettement moins chers, entre 1 500 et 4 500 euros. Une fois installé, le rapport de prix a tendance à s’inverser, le chauffage au gaz, moins cher à l’usage, revient en moyenne à 1 415 euros, tandis que le chauffage à l’électricité coûte en moyenne 1 726 euros par an (étude réalisée par le site QuelleEnergie.fr). Ce différentiel s’explique par le coût d’exploitation des centrales électriques, cependant rassurez-vous, depuis l’ouverture à la concurrence en 2007, il est désormais possible de choisir des fournisseurs d’électricité moins chers comme Happ-e pour faire des économies sur votre facture d’énergie(1)

Au-delà du coût, se chauffer représente aussi un choix personnel. Le chauffage au gaz apporte un grand confort de chauffe mais le chauffage à l’électricité est très rapide à mettre en route. Par ailleurs, si le gaz diffuse des émissions polluantes lors de sa combustion, l’électricité est de plus en plus produite à partir des centrales nucléaires et des énergies vertes ; le choix dépend donc aussi de votre fibre écologique… Enfin, sachez que le fioul reste l’énergie la plus chère pour se chauffer avec une facture de 1 927 euros en moyenne par an. Bien que très peu utilisé par les Français (5 %), le chauffage au bois remporte la palme de l’énergie la moins chère (811 euros par an).

 

L’isolation, l’armure de votre maison

Sachez par ailleurs qu’en l’absence d’isolation, votre facture pourrait augmenter de 30 % d’après l'ADEME. Si la chaleur s’échappe en grande partie par le toit, les pertes de chaleur se font également par les murs et les fenêtres. Ainsi, le double vitrage permet d’éviter les pertes de chaleur à hauteur de 40 %. Par ailleurs, en cas de fenêtres en PVC, il est également nécessaire de régler la pression entre l’ouvrant et le dormant à chaque saison. Enfin, il est important d’isoler le trou de serrure de votre porte d’entrée et d’en vérifier les joints ainsi que ceux des gonds et de l’ouverture. 

Pensez donc à bien isoler votre maison si vous ne voulez pas avoir de mauvaises surprises en découvrant votre facture de chauffage. Si jamais le coût des travaux d’isolation vous effraie, vous pouvez calfeutrer vos huisseries et installer des réflecteurs de chaleur derrière vos radiateurs pour garder la chaleur dans la pièce en attendant d’investir dans un système d’isolation plus poussé.

S’il existe de multiples façons de bien se chauffer, il faut savoir que 12,1 millions de Français sont frappés par la précarité énergétique. Pour que chacun puisse se chauffer correctement, le chèque énergie sera généralisé au 1er janvier 2018 ; il permettra ainsi de couvrir les dépenses d’électricité, de gaz ou de fioul des foyers en situation de précarité ou de mieux isoler les logements pour réduire les factures énergétiques. 
 

Cet article vous a plu

- 8%

sur vos consommations d'électricité(1) !

Je profite de l'offre !
Sur le même thème