Bilan thermique. Faites le point complet sur les faiblesses thermiques de votre maison !

Autrement appelé "audit énergétique", le bilan thermique permet de diagnostiquer les forces et les faiblesses énergétiques d'une maison. Un outil terriblement efficace lorsqu'il s'agit, dans le cadre d'une rénovation, de traquer les imperfections thermiques et réduire la consommation d'énergie.

 

Qu'est-ce qu'un bilan thermique ?

 

Le bilan thermique consiste en une analyse poussée des caractéristiques thermique de votre maison. Il calcule la quantité d’énergie nécessaire pour chauffer (et refroidir) votre maison.

Le bilan thermique porte essentiellement sur l'isolation, les installations de chauffage et la ventilation.

Il traque les déperditions de chaleur et propose une batterie de recommandations de travaux ou d'aménagements pour les limiter dans le but de réaliser des économies de chauffage, et vous procurer un meilleur confort thermique !

 

Quand faut-il réaliser un bilan thermique ? Est-il obligatoire ?

 

Une chose importante à savoir : il ne faut pas confondre le bilan thermique avec le Diagnostic de Performance Energétique (DPE). Ce dernier est effectivement obligatoire en cas de vente ou de mise en location d'un bien immobilier. Rien à voir non plus avec l'étiquette énergie des appareils électroménagers - fours, réfrigérateurs, climatiseurs – devant désormais figurer en rayon des magasins.

Le Bilan Thermique n'est en revanche jamais obligatoire pour les maisons individuelles ou les copropriétés en chauffage collectif de moins de 50 lots. Mais il est fortement recommandé d'en faire réaliser un avant de procéder à des travaux de rénovation énergétique. Ses résultats s'avèrent en effet beaucoup plus précis que ceux du DPE et il fournit un ensemble de recommandations concrètes et personnalisées.

Un bilan qui promet de belles économies !

Donc, si vous trouvez que vos systèmes de chauffage ne sont plus aussi performants qu'avant, que l'isolation de votre maison s'affaiblit, que vos fenêtres laissent passer l'air et que vos factures de chauffage explosent, c'est le moment d'envisager un bilan thermique. Vous serez ainsi conforté (ou non) dans la nécessité d'envisager des travaux et vous saurez par où commencer !

Attention cependant : si le bilan thermique n'est pas une obligation, les travaux d'isolation thermiques, eux, sont obligatoires depuis le 1er janvier 2017, si vous procédez à la rénovation importante d'une façade ou d'un toit.

 

Que trouve-t-on dans un bilan thermique ?

 

bilan thermiqueLa mission du bilan thermique est principalement de calculer les déperditions de chaleurs, identifier les ponts thermiques et estimer les vrais besoins en chauffage de la maison, conformément aux règlementations thermique du moment.

Il utilise pour cela de nombreux relevés effectués dans tous les coins et les recoins de la maison.

Sont notamment analysés :

  • - Le type de vitrage (simple, double),
  • - Le type de sols (vide sanitaire, terre-plein..),
  • - le type de toiture (combles aménagées ou non, terrasses),
  • - le système de chauffage,
  • - le système de production d’eau chaude sanitaire,
  • - le système de ventilation,
  • - l’orientation du logement,
  • - les matériaux utilisés pour la construction…

 

Et après ?

 

Une fois votre bilan thermique terminé, le professionnel qui l'a réalisé vous remet un rapport détaillé avec le résultat des relevés mais surtout des recommandations précises de travaux à mener, et les gains qu'ils peuvent vous procurer.

À ce propos, nous parlons bien ici de professionnel. On trouve, il est vrai, sur internet des sites ou des logiciels vous permettant d'effectuer vous-même votre bilan thermique.

Cependant, ces simulations ne seront jamais aussi précises que les résultats d'un bilan fait chez vous par un professionnel. Il faut en effet savoir que les calculs menés pendant un bilan thermique sont excessivement complexes et nécessitent une bonne maîtrise de la chose.

 

Combien coûte un bilan technique ?

 

Vous avez suivi nos conseils et choisi de confier votre bilan thermique à un professionnel ? Sachez qu'il vous en coûtera, selon la surface et le type de votre bien immobilier autour de 500 €.

Renseignez-vous auparavant auprès de votre municipalité ou votre région. Certaines d'entre elles peuvent partiellement prendre en charge le coût du bilan.

Des organismes comme l'ADEME peuvent également prendre part à son financement (mais uniquement dans le cas d'un bâtiment en copropriété).

Sachez enfin qu'en 2018 les frais liés à un bilan thermique deviennent éligibles au crédit d'impôt (CITE) à hauteur de 30% de leur montant.

Une raison de plus pour faire réaliser un bilan thermique. Votre budget chauffage ne pourra que mieux s'en porter. En attendant, vous pouvez toujours faire baisser votre facture d'électricité, en rejoignant Happ-e, le fournisseur d'électricité 8 % moins cher !