Aide et contact
Pas encore happ-e ?
On vous aide à souscrire au :

Du lundi au vendredi de 9h à 18h et le samedi de 9h à 17h.

Appel non surtaxé

Déjà happ-e ?
Contactez-nous par email, chat ou par téléphone

Contrat d'électricité en location meublée : comment faire ?

Vous le savez bien, lorsque vous déménagez, votre contrat d’électricité ne peut pas vous suivre. Il est toujours nécessaire de résilier votre ancien abonnement et de souscrire un nouveau dans votre nouvelle maison. Mais parfois, l’électricité est incluse dans les charges du loyer, notamment lorsqu’il s’agit de location meublée. Vous avez choisi d’emménager dans un logement déjà meublé ? Vous vous demandez comment faire pour le contrat d’électricité ? Toutes les réponses à vos questions dans cet article.

 

Contrat d’électricité dans les locations de courte durée

 

Normalement, en gestion locative, les compteurs électriques sont au nom du locataire. Il appartient donc à ce dernier d’effectuer toutes les démarches de souscription et de mise en service de l’électricité à son arrivée dans le logement. Cependant, il arrive quelques fois que le propriétaire décide de déclarer lui-même les factures d’énergie. Ce qui allège grandement les démarches pour les locataires. C’est généralement le cas dans les locations meublées de courte durée comme la location saisonnière.

En effet, dans une location meublée de courte durée, le propriétaire prend un contrat d’électricité à son nom et ajoute le montant des factures au loyer dû par le locataire. Il est également possible que l’électricité de la location meublée soit calculée sur la base de votre consommation réelle. Votre facture est alors payable à la fin de votre séjour, indépendamment de votre loyer.

 

Un logement meublé qui n’a pas de compteur particulier

 

location meublee electriciteVous allez déménager dans un logement qui n’a pas de compteur particulier ? Dans ce cas, le propriétaire opte généralement pour un régime de charges forfaitaires qui comprend l’électricité. En clair, il détermine une somme fixe à l’avance sur une base prévisionnelle que vous devez payer mensuellement ou annuellement selon votre contrat.

Le régime de charges forfaitaire est simple et pratique. Toutefois, il faut savoir que la somme des charges ne doit pas être disproportionnée par rapport au montant réellement récupérable sur le locataire. D’un autre côté, le forfait est prévu pour couvrir l’ensemble des charges. Il n’est donc pas possible de réclamer un supplément auprès du locataire en cas de dépassement de la consommation réelle.

 

Un contrat d’électricité au nom du locataire

 

D’autres locations meublées sont comme les locations vides en matière de contrat électricité locataire. Le contrat est à votre nom, à vous donc, de souscrire votre abonnement chez votre fournisseur d’électricité, de demander la mise en service du compteur et de résilier le contrat si vous le souhaitez.

Vous êtes propriétaire ou bien locataire dans un logement meublé ? Découvrez tous les avantages de l’offre en ligne Happ-e : 8 %(1) de réduction sur vos factures d’électricité.