Vous déménagez ? Soyez aux petits soins pour votre état des lieux !

Vous êtes sur le point de quitter votre location et d'emménager dans un nouveau logement. On sait bien que tout cela nécessite mille choses à faire avant, pendant et après le déménagement… Mais il ne faudrait pas négliger pour autant votre état des lieux de sortie. Bien préparé, il peut vous éviter bien des déconvenues et pas mal de dépenses imprévues…
 

 

 

L'état des lieux, un passage obligé à négocier avec subtilité !

Quand vous déménagez, vous ne pouvez pas y échapper. L'état des lieux de sortie est le document que vous devez établir avec votre bailleur le jour où vous lui remettez les clés. L'état des lieux d'entrée est quant à lui utilisé pour faire l'inventaire du logement dans lequel vous arrivez…

Etat des lieux de sortie… Sortez la tête haute !

Ce document a pour vocation de comparer l'état de l'appartement à l'entrée et à la sortie des lieux. C'est pourquoi, ce jour-là, vous devez absolument vous munir de l'état des lieux d'entrée que vous avez signé lorsque vous êtes arrivé dans le logement. 
La comparaison des deux documents permettra d'établir dans quelle mesure vous rendez le logement dans un aussi bon état que celui constaté lors de votre arrivée.

Le temps fait son œuvre en votre faveur… 

Bien évidemment, il n'est pas question pour vous de rendre un appartement neuf ou dans un état absolument identique à celui que vous avez trouvé à l'arrivée. Par exemple, il est tout à fait normal que les peintures blanches soient un peu ternies ou que le revêtement de sol un peu moins lisse.
Cela s'appelle la vétusté, que le législateur à très bien définie comme "L'état d'usure ou de détérioration résultant du temps ou de l'usage normal des matériaux et éléments d'équipement dont est constitué le logement". Voilà qui est fort bien dit ! Pour parler plus simplement, l'état des lieux de sortie doit tenir compte de l'usure naturelle de ces éléments.

Prenez les devants et une bonne éponge !

Il faudrait donc que certaines détériorations occasionnées chez vous dépassent manifestement la limite de la vétusté normale pour que le bailleur puisse vous réclamer une compensation (le plus souvent une retenue sur votre caution).
Alors un bon conseil : pour vous épargner toute discussion, prenez les devants. Les jours précédant votre état des lieux de sortie, essayez de remédier vous-même aux dégradations qui pourraient vous être reprochées.
Rebouchez les gros trous que vous avez percés, effacez les taches importantes sur les murs, remplacez les ampoules défectueuses, nettoyez les sanitaires… Bref, faites tout ce que vous pouvez faire pour éviter que votre votre bailleur ne "charge la mule" le jour de votre sortie.
En savoir plus sur la manière de rendre votre logement en bon état et récupérer votre caution

Remboursez, remboursez !!

Une fois que vous vous serez mis d'accord avec le propriétaire sur les éventuels frais de réparation qui pourraient vous incomber, celui-ci a deux mois au maximum pour vous rembourser votre caution, amputée le cas échéant des montants correspondants à ces frais.

Etat des lieux d'entrée… Ne laissez rien passer !

Le jour où vous prenez possession des clés de votre nouveau logement, vous signez cette fois-ci un état des lieux d'entrée, celui-là même qui vous servira, au moment de quitter cette location à effectuer un état des lieux de sortie. Eh oui, la vie est un éternel recommencement… !
Lors de votre état des lieux, n'hésitez pas à jouer les Sherlock Homes. Repérez les moindres imperfections : fissures, taches, dalle ébréchée, rouille…et faites-les figurer explicitement sur le document. Ainsi "inscrites dans le marbre" ces imperfections ne pourront alors pas vous être imputées lorsque vous quitterez le logement.
Sachez d'ailleurs que si vous découvrez d'autres problèmes après la signature de l'état des lieux d'entrée, vous avez un mois pour le faire modifier.

 

Au fait, combien vous coûte l'établissement d'un l'état des lieux ?

Les textes de lois sont parfois bizarres. Lorsque un agent immobilier est mandaté pour établir un état des lieux d'entrée, il peut vous demander une participation aux frais, celle-ci ne pouvant excéder 3€TTC/m2
En revanche, aucuns frais ne peuvent vous être demandés pour l'état des lieux de sortie. Allez comprendre…

Cet article vous a plu

- 8%

sur vos consommations d'électricité(1) !

Je profite de l'offre !
Sur le même thème