9 animaux fascinants dotés de capacités électriques

 

Vous ne le savez peut-être pas, mais certains animaux sont dotés de facultés électriques fascinantes ! Toutes les cellules musculaires ont un potentiel électrique. Cependant, d’après une étude publiée par le journal Science, certaines d’entre elles deviennent des électrocytes au cours de leur évolution. Elles sont ainsi capables de générer des tensions bien supérieures à celles des cellules musculaires ! Incroyable mais vrai : certains animaux produisent naturellement de l’électricité, là où d’autres parviennent à détecter des champs électriques naturels !

 

1. Le requin a des ampoules de Lorenzini

Gare aux requins, il est impossible de leur échapper ! Ces poissons sont dotés de récepteurs spécialisés appelés ampoules de Lorenzini. Grâce à ces récepteurs, les requins peuvent détecter les champs magnétiques émis par leurs proies. Cette faculté permet, avant tout, aux requins de trouver de quoi se nourrir en repérant, par exemple, les proies enterrées dans le sable ou dans les eaux troubles. D’après les chercheurs, les facultés électriques des requins seraient les plus sensibles du règne animal ; ces derniers pourraient ainsi détecter des gradients aussi infimes qu’un milliardième de volt. Une arme de taille ! 

 

2. La raie électrique 

Les raies électriques, comme leur nom l’indique, ont des organes en forme de rein pourvus de facultés électriques. La plupart du temps, elles génèrent des chocs électriques pour se défendre de leurs prédateurs et capturer leurs proies. En fonction de leurs objectifs, les raies peuvent même moduler leurs décharges ! Il existe plus de 69 espèces de raies électriques dont la force des décharges varie en fonction de leur taille. Si comme les requins, les raies peuvent détecter les champs électriques qui les entourent, leurs facultés électriques leur permettent, en outre, de communiquer entre elles.

 

3. Le gecko utilise des forces électrostatiques

Savez-vous pourquoi les geckos parviennent à escalader des surfaces lisses ? Le gecko Spider-Man est pourvu de coussinets qui génèrent des forces électrostatiques. Il parvient ainsi à rester collé au mur grâce à la différence des charges existantes entre ses pattes et la surface. 

 

4. L’ornithorynque

L’ornithorynque est un animal unique en son genre. À mi-chemin entre le castor et le canard, il est également doté de facultés électriques. Ce drôle de phénomène a intrigué les scientifiques pendant des années ; ces derniers ne parvenaient pas à comprendre comment l’ornithorynque pouvait chasser dans l’eau, la nuit, en fermant tous ses sens lors de la plongée. Le mystère fut résolu le jour où ils découvrirent que l’animal disposait de près de 40 000 capteurs d’électricité sur son bec ! Comme son cousin l’échidné, l’ornithorynque possède des électrorécepteurs sur son museau qui l’aident à dénicher ses futurs repas, idéal pour chasser en eau profonde où les proies ne sont pas toujours faciles à voir !

 

5. L’anguille électrique 

Saviez-vous que les anguilles électriques ne sont pas vraiment des anguilles et seraient plus proches du poisson-chat ? Ces animaux fascinants disposent de cellules électrogènes qui leur permettent d’étourdir leur proies et leurs prédateurs, ainsi que de communiquer entre elles. Il s’agit d’un animal particulièrement redoutable : après des secousses répétées, les chocs électriques des anguilles sont capables de déclencher l’insuffisance cardiaque ! Atteignant jusqu’à 600 volts, les chocs ont étourdis des nageurs qui ont fini par se noyer.

 

6. Le poisson-éléphant 

Malgré son nom, le poisson-éléphant ne possède pas de trompe mais bien un menton très allongé ! Grâce à ce dernier, appelé Schnauzenorgan dans le jargon scientifique, le poisson-éléphant est capable de détecter les impulsions électriques de ses proies même quand il fait très sombre ! Cette faculté est vitale pour cet animal qui dispose d’une très mauvaise vue. Si son Schnauzenorgan lui permet de se repérer dans l’espace, sa queue l’aide aussi à naviguer en générant un champ électrique ! Grâce à l’électricité, le poisson-éléphant ne se perd jamais !

 

7. L’abeille

Les champs électriques jouent également un rôle dans la pollinisation ! Les abeilles parviennent à détecter les charges électriques émises par les fleurs. Celles-ci indiquent aux abeilles dans quel état se trouve la fleur, si celle-ci vaut la peine d’être butinée ou si elle a déjà été pollinisée. En plus d’être intimement liée à la vie, l’électricité joue également un rôle dans la reproduction des cultures !

 

8. Le poisson-chat électrique (Malapterurus)

Le poisson-chat électrique est loin d’être aussi mignon que celui de qui il tire son nom… On trouve essentiellement ce spécimen de poisson-chat dans les régions d’Afrique et du Nil. Le poisson-chat électrique possède des organes électrogènes capables de délivrer des décharges de plus de 350 volts. Ils se servent généralement de cette faculté pour assommer leur proie !

 

9. Le frelon oriental produit de l'électricité

À l’heure des énergies renouvelables, sachez que le frelon oriental s’y connaît en énergie solaire, il est le seul animal au monde dont l’exosquelette est capable de transformer l’énergie solaire en électricité ! Ses tissus marrons s’imprègnent du soleil afin de permettre aux tissus jaunes de convertir le soleil en électricité ! En conséquence de cela, le frelon oriental est plus actif quand le temps est ensoleillé ! D’après les chercheurs, l’électricité permettrait aux insectes de créer des enzymes qui aideraient leur métabolisme et les protègeraient également contre les températures élevées.

Le règne animal ne cesse de nous surprendre et l’électricité nous rappelle chaque jour, à quel point elle est indispensable à la vie quelle qu’elle soit ! Et vous, quel animal a su déclencher votre coup de foudre ? 
 

 

Coup de foudre pour Happ-e : -8% sur le prix HT de vos consommations d'électricité(1) !

 

Sur le même thème